Alors que les manifestations déclenchées par la mort de George Floyd entamaient leur cinquième jour, les médias sociaux se sont remplis d’images et de vidéos de policiers utilisant des matraques, des gaz lacrymogènes et des balles en caoutchouc pour réprimer les foules. Cependant, certaines escouades se sont jointes aux manifestants samedi pour exprimer leur position contre la brutalité policière et faire preuve de solidarité avec le mouvement antiraciste, selon Forbes.

« Nous voulons réellement être avec vous. J’ai enlevé mon casque, posé mes matraques. Je veux transformer cette protestation en défilé », a déclaré Chris Swanson, shérif du comté de Genesee, aux manifestants de Flint, au Michigan, avant de se joindre à la foule pour marcher.

Des policiers de Camden, dans le New Jersey, ont aidé à porter une banderole indiquant : « Nous sommes solidaires ». Ils se sont ensuite joints à la foule en scandant : « Pas de justice, pas de paix ! »

Des policiers ont offert leur soutien à George Floyd dans plusieurs villes américaines

À Santa Cruz, en Californie, le chef de la police Andy Mills s’est agenouillé avec des manifestants dans la pose rendue célèbre par Colin Kaepernick. Le service de police a tweeté que c’était « à la mémoire de George Floyd et pour attirer l’attention sur la violence policière contre les Noirs ».

Des policiers ont offert leur soutien à George Floyd dans plusieurs villes américaines

Deux policiers – un homme blanc et un homme noir – de Kansas City, dans le Missouri, ont été photographiés tenant en l’air une pancarte indiquant « FIN à la brutalité policière ! »

Des policiers ont offert leur soutien à George Floyd dans plusieurs villes américaines

À Fargo, dans le Dakota du Nord, un officier a été vu en train de serrer la main d’organisateurs de la manifestation tout en brandissant une pancarte indiquant « Nous sommes une race… la race humaine. »

Des policiers ont offert leur soutien à George Floyd dans plusieurs villes américaines

Des officiers de Ferguson, dans le Missouri, se sont agenouillés pendant neuf minutes et demie à la mémoire de Floyd, sous les acclamations de la foule.

Des policiers ont offert leur soutien à George Floyd dans plusieurs villes américaines

Des manifestations ont éclaté dans le monde entier depuis la mort de George Floyd. L’homme noir de Minneapolis est décédé après qu’un policier blanc se soit agenouillé sur son cou après l’avoir menotté lors de son arrestation.

Trois autres agents de police observaient la scène alors que Floyd pouvait être entendu dire : « Je ne peux pas respirer ». Les quatre policiers ont été licenciés, et Derek Chauvin a été arrêté et accusé de meurtre au troisième degré.