De nouvelles images de la NASA mettent en lumière la crise dévastatrice de la forêt amazonienne. La forêt tropicale humide, couvrant le nord-ouest du Brésil et s’étendant jusqu’en Colombie, au Pérou et dans d’autres pays d’Amérique du Sud, a connu un nombre record de feux de forêt cette année. L’Instituto Nacional de Pesquisas Espaciais (INPE) a détecté plus de 74 000 incendies en 2019, soit 84 % de plus qu’en 2018.

Bien que les chiffres soient terrifiants, les images sont encore pires : l’instrument Worldview de la NASA fournit un portrait terrifiant de l’état actuel de la région. Chaque point rouge dans l’image ci-dessous représente un important incendie ou une anomalie thermique.

Les dernières images de la NASA depuis l’espace montrent à quel point les feux de forêt en Amazonie sont dévastateurs

D’autres images de la NASA montrent l’étendue des fumées abondantes provenant des incendies dans les états brésiliens d’Amazonas, du Mato Grosso et de Rondônia.

Les dernières images de la NASA depuis l’espace montrent à quel point les feux de forêt en Amazonie sont dévastateurs

Les dernières images de la NASA depuis l’espace montrent à quel point les feux de forêt en Amazonie sont dévastateurs

« La protection de la forêt est notre devoir. Nous en sommes conscients et agirons pour lutter contre la déforestation et les activités criminelles qui mettent les populations en danger en Amazonie », a déclaré le président brésilien Jair Bolsonaro. « Nous sommes un gouvernement de tolérance zéro à l’égard de la criminalité et ce ne sera pas différent dans le domaine de l’environnement. »

Bolsonaro a signé le décret vendredi soir le 23 août après une réunion d’urgence avec son cabinet. Le décret stipule que les forces brésiliennes seront déployées dans les zones frontalières, les territoires autochtones et les autres régions touchées à compter d’aujourd’hui le 24 août afin de contribuer à la lutte contre les incendies pendant un mois.

Selon les données du gouvernement, la forêt tropicale brûle au rythme de trois terrains de football à la minute, ce qui entraîne la région dans une course vers un « point critique » irréversible dont elle ne pourra jamais se remettre.

Les dernières images de la NASA depuis l’espace montrent à quel point les feux de forêt en Amazonie sont dévastateurs

La forêt amazonienne fournit 20 % de l’oxygène à notre monde et est considérée comme « le poumon de la planète ». Cependant, si elle continue à être détruite, non seulement elle cessera de produire cet oxygène et de préserver la faune, mais cela pourrait créer une série de « boucles de rétroaction », appelées « dépérissement », qui aggraveraient le changement climatique, selon Business Insider.

Si l’Amazonie en arrivait à un point où elle manquait d’oxygène, les feuilles ne pourraient plus absorber autant de carbone. En conséquence, nous pourrions assister à la libération dans l’atmosphère de 140 milliards de tonnes de carbone stockées dans la forêt tropicale, ce qui entraînerait une nouvelle hausse des températures mondiales.

Les dernières images de la NASA depuis l’espace montrent à quel point les feux de forêt en Amazonie sont dévastateurs

L’augmentation du nombre d’incendies a été attribuée à un nombre croissant de sécheresses et d’activités humaines, par exemple, les agriculteurs défrichant illégalement des terres pour l’élevage du bétail.

« Si nous croyons que le point critique est si près, c’est parce que nous avons assisté à des sécheresses historiques en 2005, 2010 et 2016 », a déclaré le professeur Thomas Lovejoy de l’Université George Mason à The Independent. « Et les images satellites du centre-nord de l’Amazonie montrent également que les forêts éloignées commencent à se convertir en prairies. Voilà un autre symptôme. »

Les dernières images de la NASA depuis l’espace montrent à quel point les feux de forêt en Amazonie sont dévastateurs

À la suite des incendies, Sao Paulo a été plongée dans l’obscurité lorsque la fumée a atteint la ville après avoir parcouru plus de 2 700 km. Josélia Pegorim, météorologue à Climatempo, a expliqué à Globo que la fumée « ne provenait pas d’incendies de l’État de Sao Paulo, mais plutôt d’incendies très denses et très étendus depuis plusieurs jours à Rondônia et en Bolivie. Le front froid a changé la direction des vents et a transporté cette fumée à Sao Paulo. »

Les dernières images de la NASA depuis l’espace montrent à quel point les feux de forêt en Amazonie sont dévastateurs

Bolsonaro est la plus grande cible du tumulte mondial. Le président Emmanuel Macron a récemment annoncé que la France bloquerait un accord commercial Brésil-UE concernant le traitement des incendies par le pays.

Le premier ministre irlandais, Leo Varadkar, a également indiqué que l’Irlande pourrait essayer de bloquer l’accord commercial Brésil-UE, déclarant ce qui suit : « L’Irlande ne votera aucunement en faveur de l’accord de libre-échange UE-Mercosur si le Brésil ne respecte pas ses engagements environnementaux. »

Les dernières images de la NASA depuis l’espace montrent à quel point les feux de forêt en Amazonie sont dévastateurs

Des documents récemment divulgués ont montré que Bolsonaro soutenait la dévastation de la forêt tropicale, affirmant qu’une présence forte du gouvernement était importante pour empêcher tout projet de conservation.

L’INPE a publié des données satellitaires préliminaires montrant que la déforestation dans la forêt tropicale s’était accélérée au cours de la première quinzaine de juillet pour atteindre plus de 1000 kilomètres carrés, un bond de 68 % par rapport au mois de juillet 2018, bien que Bolsonaro ait prétendu que les données étaient fausses. Il a également congédié l’ancien responsable de l’INPE, Ricardo Galvao, à propos des données.