Un manifestant de 75 ans, poussé par deux policiers à Buffalo, dans l’État de New York, aux États-Unis, a subi une fracture du crâne et est incapable de marcher. Au début du mois, des images ont été diffusées montrant le retraité Martin Gugino poussé au sol par des agents de police lors d’une manifestation de Black Lives Matter le 4 juin. On pouvait voir le sang couler de sa tête alors qu’il était étendu immobile sur le sol.

Les policiers Aaron Torgalski, âgé de 39 ans et Robert McCabe, âgé de 32 ans, ont été accusés d’agression au second degré et libérés sans caution le samedi 6 juin. Ils ont tous deux plaidé non coupable.

Le manifestant âgé poussé par des policiers a le crâne fracturé et ne peut pas marcher

« Je ne suis pas en mesure de fournir plus d’informations pour l’instant, si ce n’est pour confirmer que son crâne a été fracturé », a déclaré l’avocat de Gugino, Kelly Zarcone, dans une déclaration fournie à CNN. « Bien qu’il ne soit pas encore capable de marcher, nous avons pu avoir une courte conversation avant qu’il ne soit trop fatigué. Il apprécie toute l’attention qu’on lui porte, mais il se concentre toujours sur les questions sociales plutôt que sur lui-même. »

Le manifestant âgé poussé par des policiers a le crâne fracturé et ne peut pas marcher

Zarcone a également pu transmettre un message de Gugino, qui est actuellement soigné à l’hôpital : « Je pense qu’il est très inutile de se concentrer sur moi. Il y a beaucoup d’autres choses à penser en dehors de moi. »

Vous pouvez voir l’incident en question dans la séquence ci-dessous :

On dit que Gugino est un adepte de longue date du Catholic Worker Movement, un groupe religieux qui se concentre sur la paix et la justice.

Le manifestant âgé poussé par des policiers a le crâne fracturé et ne peut pas marcher

« Je sais exactement ce qu’il faisait », a déclaré à The Guardian Matt Daloisio, son ami proche et collègue activiste, qui travaille comme avocat de la défense publique. « Je l’ai vu faire des gestes similaires des centaines d’autres fois. Je pense qu’il essayait de leur offrir quelque chose à lire sur son téléphone : sur la loi, sur le droit des gens à se réunir. Ou bien il se demandait pourquoi ils empêchaient les gens d’exercer ce droit. »

Le manifestant âgé poussé par des policiers a le crâne fracturé et ne peut pas marcher

Selon le site web de l’organisation, les communautés du Catholic Worker Movement sont « engagées dans la non-violence, la pauvreté volontaire, la prière et l’hospitalité pour les sans-abris, les exilés, les affamés et les abandonnés ». On dit aussi que les membres du Catholic Worker Movement « protestent contre l’injustice, la guerre, le racisme et la violence sous toutes ses formes ».

Le manifestant âgé poussé par des policiers a le crâne fracturé et ne peut pas marcher

Le 9 juin, le président Trump a tweeté une déclaration non fondée selon laquelle la blessure de Gugino était un « coup monté », décrivant Gugino comme « un provocateur ANTIFA ». Il n’y a pas de preuve que c’est le cas, et le président Trump a été largement critiqué pour ses remarques incendiaires.