Quelques jours après avoir acheté le géant des médias sociaux Twitter, le magnat de la technologie Elon Musk a annoncé une nouvelle cible : Coca-Cola. Musk a tweeté qu'il allait acheter la multinationale des boissons « pour remettre la cocaïne dedans ».

Seul Musk sait s'il plaisante. Le fondateur de Tesla est connu pour lancer des idées, parfois farfelues, sur Twitter. Ses tweets suscitent souvent des débats sur diverses questions, notamment la liberté d'expression.

Voici la première bouteille de Coca-Cola vendue publiquement en 1894, qui contenait 3,5 grammes de cocaïne

Coca-Cola

Plus tôt, Musk avait déclaré qu'il souhaitait acheter McDonald's et « réparer toutes les machines à glaces ». Ce matin, Musk a cité son tweet précédent sur McDonald's et a écrit : « Écoutez, je ne peux pas faire de miracles ok ».

Lundi, Elon Musk a conclu un accord pour acheter Twitter pour environ 44 milliards de dollars américains, promettant une touche plus indulgente à la police du contenu sur la plateforme de médias sociaux où il – la personne la plus riche du monde – promeut ses intérêts, attaque les critiques et opine sur un large éventail de questions à plus de 83 millions d'adeptes.

Reuters

Le PDG de Tesla, qui ne mâche pas ses mots, a déclaré qu'il souhaitait privatiser Twitter parce qu'il pense qu'il n'est pas à la hauteur de son potentiel en tant que plateforme de libre expression. Musk a déclaré dans une déclaration commune avec Twitter qu'il voulait rendre le service « meilleur que jamais » avec de nouvelles fonctionnalités tout en se débarrassant des comptes de spam automatisés et en rendant ses algorithmes open source pour accroître la confiance.

Getty

L'approche plus détachée de la modération du contenu que Musk envisage fait craindre à de nombreux utilisateurs que la plateforme ne devienne davantage un refuge pour la désinformation, les discours haineux et l'intimidation, ce qu'elle a travaillé dur ces dernières années pour atténuer. Les analystes de Wall Street ont déclaré que s'il allait trop loin, il pourrait également s'aliéner les annonceurs.