Pour l’artiste russe Nikita Golubev, les camions sales sont des toiles vierges qui attendent d’être transformées en oeuvres d’art incroyables et surréalistes, destinées à s’effacer sous la pluie ou à être avalées par une nouvelle couche de saleté.

L’artiste moscovite, mieux connu sous le surnom Pro Boy Nick, affirme que cette technique artistique inhabituelle est une façon de « déterrer l’art de la saleté », et ses oeuvres parlent d’elles-mêmes. L’artiste qui dessine sur les camions sales compte actuellement 107 000 adeptes sur Instagram et son public ne cesse de croître.

« Je voulais lancer quelque chose de nouveau, travailler rapidement sur de grandes surfaces. Et les camions sales m’ont aidé à y parvenir. C’est devenu une sorte de carnet de croquis géant que je partage avec les gens », a-t-il déclaré à Bored Panda. Et quand vous aurez fini de regarder les magnifiques dessins ci-dessous, n’oubliez pas de consulter notre article précédent sur Pro Boy Nick qui « vandalise » des voitures sales dans les rues de Moscou.

L’artiste a déclaré qu’il essaie toujours de réaliser des dessins simples et clairs, mais qu’il aime aussi donner « une profondeur aux images ». « La saleté est toujours différente. Elle peut être sèche, ou humide, ou gelée, épaisse ou fine, et cela me pousse à travailler avec une approche différente. » Et pour ceux qui se demandent combien de temps il faut pour produire une peinture de saleté, Nikita dit qu’en moyenne, c’est une heure.

Il s’avère que certains chauffeurs gardent les dessins de Nikita pendant des mois jusqu’à ce qu’ils soient recouverts de nouvelle saleté. « Plusieurs fois, j’ai commencé mon nouveau dessin alors que le précédent était encore visible (par exemple, une fille et un enfant nageant dans la saleté). »