Un rare serpent à deux têtes a été découvert en Inde. Cette créature inhabituelle a été trouvée dans le Maharashtra la semaine dernière, et bien qu’elle ne mesure que 11 cm, elle est l’une des plus mortelles du pays. La vipère de Russell a été aperçue à l’extérieur d’un immeuble résidentiel et les autorités ont été dépêchées sur les lieux pour l’enlever. Elle se trouve maintenant dans un établissement spécialisé.

« Le serpent est vivant et est gardé dans un environnement sûr », a déclaré dans un communiqué l’équipe qui a pris le serpent, selon Hindustan Times. « En raison du protocole du département des forêts, nous ne pouvons pas divulguer l’emplacement du serpent pour le moment. »

« La vipère de Russell à deux têtes a été sauvée dans le Maharashtra », a déclaré Susanta Nanda, agent des services forestiers indiens. « Elle est bien plus dangereuse que la plupart des serpents venimeux, car elle peut gravement nuire à votre santé même si vous survivez à la première morsure. »

La vipère de Russell est l’un des serpents les plus dangereux au monde et est responsable de « milliers de morts chaque année », selon l’université du Michigan. Quiconque a le malheur d’être mordu par l’une d’entre elles peut être confronté à de nombreux symptômes désagréables, notamment des douleurs, des vomissements, des vertiges et une insuffisance rénale.

Découverte d’une terrifiante vipère à deux têtes qui peut tuer un humain d’une seule morsure

Mais bien que mortel, ce serpent à deux têtes pourrait être vulnérable dans la nature, car l’anomalie entraîne des complications. Selon les experts, chaque tête a ses propres idées de survie, ce qui peut entraîner des problèmes en matière d’alimentation. On pense que les serpents à deux têtes se produisent de la même manière que les jumeaux siamois.

Découverte d’une terrifiante vipère à deux têtes qui peut tuer un humain d’une seule morsure

Récemment, des photos d’une tortue grecque à deux têtes ont été diffusées pour marquer son 23e anniversaire. On pense que Janus est la plus vieille du genre, car les animaux à deux têtes ont tendance à mourir plus jeunes. Les photos ont été partagées par le Musée d’histoire naturelle de Genève, en Suisse.

L’équipe du musée a attribué la longue vie de Janus à sa routine stricte, qui comprend des bains quotidiens, des séances d’UV hebdomadaires, un régime de laitue et de tomates et aucune activité sexuelle.