Un homme indien a finalement réussi à se débarrasser de sa « corne du diable » de 10 cm qui lui avait poussé sur la tête. Shyam Lal Yadav s’est cogné la tête il y a environ cinq ans. Peu de temps après, il a commencé à remarquer une excroissance mystérieuse.

Cet agriculteur de 74 ans du village de Rahli, dans le Madhya Pradesh, a demandé à son coiffeur de la couper pendant plusieurs années. Cependant, quelle que soit la fréquence à laquelle elle était rasée, elle continuait de repousser. Shyam n’a eu d’autres choix que de demander l’aide d’un chirurgien à l’hôpital.

Cet homme a été horrifié lorsqu’une « corne du diable » de 10 cm lui a poussé sur la tête

Des neurochirurgiens de l’hôpital Bhagyoday Tirth de Sagar, en Inde, ont rapidement retiré la « corne du diable » de la tête de l’homme qui est actuellement en convalescence.

Le chirurgien Dr Vishal Gajbhiye a déclaré ce qui suit : « Il y a environ cinq ans, le patient s’est blessé à la tête, après quoi une masse a commencé à se développer. Au début, il l’a ignorée pendant un certain temps, car elle ne lui causait aucun malaise. Mais lorsque la masse a durci et a commencé à grossir, il s’est rendu à l’hôpital de Sagar pour obtenir des soins ».

Cet homme a été horrifié lorsqu’une « corne du diable » de 10 cm lui a poussé sur la tête

Afin de déterminer quel traitement était nécessaire, Shyam avait préalablement passé un scanner. Les chirurgiens ont retiré la corne avec un rasoir et de la peau a été greffée sur la plaie. Cependant, ils doivent continuer de traiter la racine de l’excroissance pour l’empêcher de repousser.

Cet homme a été horrifié lorsqu’une « corne du diable » de 10 cm lui a poussé sur la tête

Cet étrange phénomène médical, souvent appelé « corne du diable », est techniquement appelé corne sébacée. « En termes médicaux, ce type d’excroissance rare est appelé corne sébacée », a déclaré le Dr Gajbhiye. « Comme la corne est composée de kératine, le même matériau que celui que l’on retrouve dans les ongles, elle peut généralement être retirée avec un rasoir stérile. »

Cet homme a été horrifié lorsqu’une « corne du diable » de 10 cm lui a poussé sur la tête

Cependant, la condition sous-jacente devra toujours être traitée. Les cornes sébacées sont principalement des lésions bénignes, mais il faut toujours garder à l’esprit qu’elles peuvent devenir malignes. Ce type d’excroissance est plus fréquent chez les personnes âgées de 60 à 70 ans.

Cet homme a été horrifié lorsqu’une « corne du diable » de 10 cm lui a poussé sur la tête

Bien que les causes spécifiques des cornes soient inconnues, les scientifiques ont déjà découvert des liens avec le rayonnement et les rayons UV. D’autres catalyseurs sont notamment les verrues virales, les carcinomes épidermoïdes ou la kératose actinique.

Les médecins ont déclaré que les détails de l’affaire avaient été envoyés à l’International Journal of Surgery en raison de la rareté de ce type d’excroissance.