Selon un nouveau rapport de Business Insider publié le 19 novembre, sur les 21 procès intentés par la campagne Trump et les fonctionnaires républicains, aucun n’a été remporté depuis le jour des élections. Dans la foulée du jour de l’élection, Donald Trump a tout fait pour empêcher Joe Biden de remporter officiellement la présidence, même s’il a déjà admis que son adversaire a effectivement gagné.

Refusant de céder officiellement, Donald Trump a exigé que certains États cessent de compter les bulletins de vote et que d’autres continuent à compter. Il a également affirmé à ses partisans qu’il était victime d’un vote illégal généralisé, mais n’a pas fourni de preuve à cet égard.

Trump et son équipe n’ont remporté aucun des 21 procès intentés depuis le jour de l’élection
AP

Au total, sa campagne et d’autres groupes républicains ont déposé 21 contestations judiciaires depuis le jour du scrutin, y compris des procès en Pennsylvanie (sept pertes, quatre en cours), au Nevada (deux pertes, une en cours), en Géorgie (une perte), au Michigan (quatre pertes) et en Arizona (une perte, une en cours). Tandis que six affaires judiciaires sont toujours en cours, 15 ont déjà été retirées ou perdues.

Trump et son équipe n’ont remporté aucun des 21 procès intentés depuis le jour de l’élection
AP

Un nouveau sondage d’opinion de Reuters et Ipsos a révélé qu’environ la moitié des républicains pensent que le président Donald Trump a « légitimement gagné » les élections américaines, mais qu’elles lui ont été volées par la fraude électorale généralisée qui a favorisé le président démocrate élu Joe Biden.

Le sondage a montré que le fait que Trump a ouvertement défié la victoire de Biden tant au vote populaire qu’au Collège électoral « semble affecter la confiance du public dans la démocratie américaine, en particulier chez les républicains ».

Au total, 73 % des personnes interrogées ont déclaré que Biden avait gagné les élections, alors que seulement 5 % pensaient que Trump avait gagné. Cependant, lorsqu’on leur a demandé si Biden avait « légitimement gagné », les républicains ont montré qu’ils étaient dubitatifs : 52 % des républicains ont déclaré que Trump avait « légitimement gagné », contre 29 % pour Biden.

Lorsqu’on leur demande pourquoi, les républicains semblent beaucoup plus préoccupés que les autres par le fait que les compteurs de votes des États ont « fait pencher la balance du côté de Biden ». 68 % des républicains ont déclaré qu’ils étaient préoccupés par le fait que l’élection était « truquée », alors que seulement 16 % des démocrates et un tiers des indépendants étaient également inquiets, a expliqué Reuters.