Tikiri, une éléphante de 70 ans, est morte quelques semaines à peine après que des photos de son corps émacié aient mis en lumière ses mauvais traitements et choqué le monde. L’animal affamé a fait la une des journaux le mois dernier lorsque Save Elephant Foundation (SEF) a partagé des images d’elle lors de son spectacle au festival Esala Perahera au Sri Lanka, son corps étant dissimulé sous un costume coloré.

SEF a révélé son corps squelettique et a expliqué comment ses propriétaires avaient trompé les spectateurs alors que Tikiri était contrainte de marcher sur des kilomètres, malgré son état fragile. L’animal de 70 ans a également été photographié après s’être effondré au sol, épuisé, rapporte BBC News.

Tikiri, l’éléphante qui a choqué le monde par son corps squelettique, est morte à l’âge de 70 ans

Le public a été scandalisé par ces images révélatrices et Tikiri aurait été renvoyée chez son gardien à Rambukkana, un village situé à proximité de l’orphelinat d’éléphants de Pinnawala. Plus tôt ce mois-ci, la SEF avait déclaré que Tikiri avait été « emmenée et laissée en isolement », ajoutant que, même si elle avait bénéficié de soins médicaux, son état de santé était en grande partie « resté le même ».

Tikiri, l’éléphante qui a choqué le monde par son corps squelettique, est morte à l’âge de 70 ans

Le mardi 24 septembre, Lek Chailert, fondatrice de SEF, a annoncé la mort de Tikiri. Elle a partagé une photo de l’éléphant maigre sur Instagram, expliquant comment la mort de l’animal l’avait encore incitée à aider d’autres animaux souffrants : « Tikiri est décédée ce soir. Il y a à la fois chagrin et soulagement ici. Penser à elle me fait tellement souffrir. Le dur service était sa vie, et non la liberté.

« Le fait que nous ne puissions pas l’aider avant que ses yeux ne se ferment pour toujours suscite un regain de courage et nous incombe de trouver un refuge sûr pour tous les géants captifs nés sous le joug de l’Homme. Ce que nous avons souhaité pour Tikiri, soit quelques jours de liberté avec amour et sollicitude, nous le demanderons pour les autres. La souffrance de Tikiri est terminée, son âme est maintenant libre. Aucun mal ne peut plus lui arriver. Repose en paix, chère Tikiri. »

Tikiri, l’éléphante qui a choqué le monde par son corps squelettique, est morte à l’âge de 70 ans

Après la diffusion en ligne d’images montrant les souffrances de Tikiri au mois d’août, un porte-parole du temple bouddhiste qui organise le festival aurait déclaré à Metro que l’animal souffrait d’une « maladie digestive » qui l’empêchait de prendre du poids.

Tikiri, l’éléphante qui a choqué le monde par son corps squelettique, est morte à l’âge de 70 ans

Ils ont également affirmé que la « maladie » n’avait pas « affecté sa force et ses capacités », mais les activistes ont affirmé que Tikiri n’avait pas reçu la nourriture appropriée pour un éléphant de son âge. Tikiri faisait partie de la soixantaine d’éléphants contraints de marcher pendant 10 jours chaque année dans le défilé, au milieu du bruit, des feux d’artifice et de la fumée.

Tikiri, l’éléphante qui a choqué le monde par son corps squelettique, est morte à l’âge de 70 ans

Elisa Allen, directrice de PETA, une association de défense du bien-être des animaux, a expliqué à CNN comment les touristes peuvent aider à faire cesser la souffrance des éléphants, expliquant ce qui suit : « Les touristes qui visitent le Sri Lanka peuvent aider les éléphants en refusant de les monter et en évitant toute attraction qui offre ou approuve des promenades à dos d’éléphant, maintient les animaux enchaînés ou les oblige à performer ».