Cette femme de 103 ans, nommée Whang Od Oggay, est la plus ancienne tatoueuse traditionnelle des Philippines. Whang Od vit dans la province de Kalinga, située dans la zone montagneuse du nord des Philippines. Elle est la dernière mambabatok, une tatoueuse traditionnelle de Kalinga.

Cette tatoueuse est bien connue aux Philippines et dans d’autres pays. Chaque jour, des gens du monde entier viennent ici pour se faire tatouer par la légende du tatouage. Les touristes et autres visiteurs doivent faire 15 heures de route au nord de Manille pour se rendre dans le village de Buscalan, qui n’est accessible qu’en empruntant la route de terre la plus proche et en traversant une forêt et des rizières à pied.

Cette femme de 103 ans est la dernière Philippine à avoir préservé l’ancienne tradition du tatouage

Pour réaliser ses tatouages traditionnels à la main, Whang Od utilise une épine de pamplemoussier, un bâton de bambou d’une trentaine de centimètres, du charbon et de l’eau. L’encre qu’elle fabrique elle-même est insérée en profondeur dans la peau en utilisant l’épine et le bambou pour l’enfoncer. Les tatouages qu’elle fait sont permanents et sont constitués de lignes variées, de formes simples, de motifs tribaux et d’animaux.

Cette femme de 103 ans est la dernière Philippine à avoir préservé l’ancienne tradition du tatouage

Lorsque cette tradition de tatouage Kalinga a vu le jour, elle n’était donnée qu’aux hommes qui avaient tué quelqu’un dans une bataille. Aujourd’hui, ces oeuvres d’art sont à la disposition de tous ceux qui parviennent à s’y rendre.

Cette femme de 103 ans est la dernière Philippine à avoir préservé l’ancienne tradition du tatouage

Cependant, cette technique de tatouage traditionnelle ne peut être transmise qu’à des parents de sang. La culture croit qu’autrement, les tatouages seront contaminés. Même si Whang Od n’a pas d’enfants, elle a formé ses petits-enfants pour préserver la tradition.

Cette femme de 103 ans est la dernière Philippine à avoir préservé l’ancienne tradition du tatouage

« Mes amis qui faisaient des tatouages sont tous décédés. Je suis la seule qui est toujours en vie qui fait des tatouages. Mais je n’ai pas peur que la tradition se termine parce que je forme les prochains maîtres du tatouage », a déclaré la tatoueuse à CNN.

Cette femme de 103 ans est la dernière Philippine à avoir préservé l’ancienne tradition du tatouage

« Pour moi, Whang Od est la plus belle femme que j’ai vue », a déclaré Rajayana Librojo Fajatin, une femme qui s’est fait tatouer par la tatoueuse. « Le tatouage n’était pas aussi douloureux qu’il le paraissait et a duré moins d’une heure. Je l’ai fait faire sur mon épaule droite. Traverser les montagnes après mon tatouage était assez épuisant, mais les villageois, même les vieilles femmes, peuvent le faire rapidement et en douceur. Dans l’ensemble, ce fut une expérience amusante ainsi qu’une grande leçon d’humilité ! »

Cette femme de 103 ans est la dernière Philippine à avoir préservé l’ancienne tradition du tatouage

Regardez une vidéo de la tatoueuse ci-dessous :