Le célèbre événement Storm Area 51 s’est déroulé comme prévu le vendredi 20 septembre, mais ce n’était pas l’événement majeur auquel beaucoup de gens s’attendaient. Plus de 2 millions de personnes ont déclaré qu’elles assisteraient à l’événement Facebook satirique intitulé Storm Area 51: They Can’t Stop All Of Us, dans le but de « voir les extraterrestres ».

Cependant, à peine 150 personnes ont assisté à l’événement situé en dehors de la base secrète du gouvernement dans la petite ville américaine de Rachel. L’événement, qui a commencé comme une blague par Matty Roberts, a été retiré des médias sociaux quand plus de 2 millions de personnes ont dit qu’elles y participeraient.

Deux millions de personnes ont dit qu’elles envahiraient Area 51, mais seulement 150 se sont présentées

Depuis lors, de nombreux autres événements associés sont apparus, notamment le festival de musique Alienstock qui se déroule ce week-end. Selon les reportages, les nombreux festivals ont attiré 1 500 visiteurs dans les villes voisines. Seulement 150 personnes se sont déplacées dans les environs des portes d’Area 51, et seulement 75 se sont rendues jusqu’aux portes.

Deux millions de personnes ont dit qu’elles envahiraient Area 51, mais seulement 150 se sont présentées

Deux personnes ont été arrêtées par les députés du shérif local, bien que les raisons en soient encore obscures. On prétend qu’une femme a tenté de se cacher sous les portes, tandis qu’un autre homme aurait uriné publiquement dans les environs.

Deux millions de personnes ont dit qu’elles envahiraient Area 51, mais seulement 150 se sont présentées

Citant le grand intérêt qu’a suscité l’événement, le sociologue de l’Université du Nevada, Ken Borer, a déclaré ce qui suit à ABC : « Les gens désirent faire partie de quelque chose, être en avance sur leur temps. Area 51 est un endroit où les citoyens ordinaires ne peuvent pas aller. Lorsque vous dites aux gens qu’ils ne peuvent pas faire quelque chose, cela les motive à le faire davantage. »

Deux millions de personnes ont dit qu’elles envahiraient Area 51, mais seulement 150 se sont présentées

Joe Bartels, présentateur de la chaîne KTNV, faisait un reportage sur les lieux, alors que le premier coureur Naruto était en train de foncer en direction d’Area 51.

Deux millions de personnes ont dit qu’elles envahiraient Area 51, mais seulement 150 se sont présentées

Au moment où il terminait son reportage, Bartels a été surpris par le coureur, ce qui est une référence peu subtile à la description satirique de l’événement qui se lisait comme suit : « Si nous courons comme des Naruto, nous pouvons filer plus vite que leurs balles. Allons voir les extraterrestres ».

La fascination pour la base d’entraînement militaire américaine vient des théories du complot qui prétendent que des restes d’ovnis écrasés sont conservés dans les lieux et que des scientifiques du gouvernement procèdent au désossage de la technologie très avancée des extraterrestres.