La sœur d’Amber Heard, Whitney Heard, a partagé un message de soutien à sa frangine, quatre jours après qu’un jury a déclaré Amber responsable de diffamation envers son ex-mari, Johnny Depp.

« Je suis toujours avec toi, ma soeur », a écrit Whitney sur Instagram. « Hier, aujourd’hui et demain, je serai toujours fière de toi pour t’être défendue, pour avoir témoigné à la fois ici en Virginie et au Royaume-Uni, et pour avoir été la voix de tant de personnes qui ne peuvent pas parler des choses qui se passent derrière des portes closes. »

« Je suis tellement honorée de témoigner pour toi, et je le ferais un million de fois parce que je sais ce que j’ai vu et parce que la vérité sera toujours de ton côté », a-t-elle poursuivi. « Je suis vraiment désolée que cela n’ait pas été reflété dans la décision prise par le jury, mais je n’abandonnerai jamais pour toi, et tous ceux qui sont à tes côtés non plus. Je serai à tes côtés pour toujours. »

Un jury de Virginie a récemment jugé qu’Amber Heard avait diffamé Johnny Depp lors de son procès de 50 millions de dollars américains contre l’actrice. L’acteur de Pirates des Caraïbes a obtenu 10,4 millions de dollars de dommages et intérêts.

Amber, quant à elle, s’est vue attribuer 2 millions de dollars de dommages compensatoires dans le cadre de sa contre-poursuite de 100 millions de dollars, mais elle prévoit de faire appel de la décision, selon son avocate Elaine Bredehoft.

La sœur d’Amber Heard prend la parole après le verdict du procès en diffamation
Getty

Lors d’une apparition à l’émission Today, Elaine a déclaré que beaucoup de preuves ont été exclues du procès, notant qu’elle pense que les médias sociaux ont joué un rôle dans le verdict du jury.

La sœur d’Amber Heard prend la parole après le verdict du procès en diffamation
Today

« Ils sont rentrés chez eux tous les soirs », a déclaré l’avocate. « Ils ont des familles. Leurs familles vont sur les médias sociaux. Il y a eu une pause de 10 jours au milieu du procès à cause de la conférence judiciaire. Il n’y a pas moyen qu’ils n’aient pas été influencés par ça. »

« J’étais contre les caméras dans la salle d’audience, et je l’ai dit publiquement. J’avais plaidé contre en raison de la nature sensible de cette affaire. Cela en a fait un zoo. »