De temps en temps, un enfant naît avec des caractéristiques particulières. Qu’il s’agisse d’yeux multicolores, de doigts supplémentaires ou d’orteils absents, la génétique et les malformations congénitales donnent parfois des résultats intéressants. En voici une que vous avez peut-être déjà remarquée : les sinus préauriculaires. Il s’avère que certaines personnes ont de petits trous étranges au-dessus des oreilles.

Un sinus préauriculaire, également appelé fistule pré-hélicéenne, est une malformation congénitale qui se traduit par la présence d’un petit trou au niveau de l’anti-hélix. Elle a été décrite pour la première fois en 1864 par Van Heusinger.

Les gens se rendent compte que ces petits trous au-dessus de leurs oreilles pourraient avoir une explication évolutive

Les gens se rendent compte que ces petits trous au-dessus de leurs oreilles pourraient avoir une explication évolutive

Un sinus préauriculaire apparaît le plus souvent d’un seul côté, de façon sporadique ou héréditaire. Ce qui est le plus particulier, c’est que ces trous sont reliés aux sinus paranasaux qui passent sous la peau par un chemin court ou long et compliqué, ce qui n’arrive pas habituellement chez l’humain.

Les gens se rendent compte que ces petits trous au-dessus de leurs oreilles pourraient avoir une explication évolutive

Les gens se rendent compte que ces petits trous au-dessus de leurs oreilles pourraient avoir une explication évolutive

Leur prévalence est variable. Elles sont plus fréquentes dans les populations d’Asie de l’Est et d’Afrique, avec une incidence de 4 à 10 %, et moins fréquentes chez les personnes des États-Unis (0,1 à 0,9 %). Bien qu’un sinus préauriculaire ne semble pas affecter une personne qui en est atteinte, il peut parfois s’infecter et nécessiter un traitement.

Les gens se rendent compte que ces petits trous au-dessus de leurs oreilles pourraient avoir une explication évolutive

Les gens se rendent compte que ces petits trous au-dessus de leurs oreilles pourraient avoir une explication évolutive

Bien qu’on ne sache pas exactement pourquoi les sinus préauriculaires apparaissent, un scientifique a une idée. Selon Neil Shubin, biologiste de l’évolution, ces trous pourraient être un « reste évolutif des branchies de poisson ».

Les gens se rendent compte que ces petits trous au-dessus de leurs oreilles pourraient avoir une explication évolutive

Les gens se rendent compte que ces petits trous au-dessus de leurs oreilles pourraient avoir une explication évolutive

Il s’avère que les humains et les poissons pourraient avoir beaucoup plus en commun que nous le pensons. Shubin, qui a écrit un livre intitulé Your Inner Fish, pense que les oreilles humaines ont évolué à partir des branchies des poissons.