Des scientifiques viennent de faire un énorme bond en avant pour trouver un remède potentiel contre le diabète de type 1 alors qu’une équipe aurait réussi à guérir la maladie chez la souris en quelques semaines. La maladie, qui affecte plus de 400 millions de personnes à travers le monde, est actuellement considérée comme incurable.

Cependant, des chercheurs de la Washington University School of Medicine de Saint-Louis viennent de prouver qu’il est possible de guérir le diabète de type 1 chez la souris en quelques semaines seulement. Selon l’université, les chercheurs ont utilisé des cellules souches humaines pour contrôler la maladie pendant au moins neuf mois, et jusqu’à un an chez certaines souris.

Des scientifiques ont réussi à guérir le diabète chez la souris, ce qui donne de l’espoir à des millions de personnes dans le monde

Les chercheurs ont utilisé une substance connue sous le nom de streptozotocine pour donner aux souris un diabète sévère. Cependant, les cellules souches humaines implantées chez les souris ont réussi à contrôler avec succès la glycémie des créatures et donc à guérir la maladie.

Ils ont utilisé les cellules souches humaines pour générer des cellules bêta pancréatiques, qui sont connues pour sécréter de l’insuline, l’hormone qui régule la glycémie. Le diabète de type 1 est causé par le fait que certaines personnes sont incapables de produire suffisamment d’insuline pour contrôler leur glycémie.

Des scientifiques ont réussi à guérir le diabète chez la souris, ce qui donne de l’espoir à des millions de personnes dans le monde

Le Dr Jeffrey R. Millman, professeur adjoint de médecine et de génie biomédical, a déclaré ce qui suit : « Ces souris souffraient d’un diabète très sévère et certaines affichaient une glycémie de plus de 27 millimoles par litre (mmol/L), un niveau qui pourrait être mortel pour une personne. Lorsque nous avons donné aux souris les cellules sécrétant de l’insuline, leur glycémie est revenue à la normale après deux semaines et est restée ainsi pendant plusieurs mois ».

Des scientifiques ont réussi à guérir le diabète chez la souris, ce qui donne de l’espoir à des millions de personnes dans le monde

La partie clé de cette expérience est la production des cellules qui sécrètent l’insuline. Cependant, cela peut également conduire à la création de types de cellules indésirables. Par exemple, lors de la création des cellules bêta, d’autres cellules pancréatiques ou hépatiques peuvent émerger. Bien qu’elles ne soient pas nocives, elles affectent la « valeur thérapeutique » globale de la méthode, car elles peuvent avoir un impact sur le nombre de cellules bêta nécessaires pour lutter contre le diabète d’un patient.

À ce stade, il est malheureusement trop tôt pour dire si un remède contre le diabète de type 1 chez l’humain est à l’horizon, mais les résultats encouragent définitivement l’idée que certains mammifères peuvent être guéris de la maladie.