Un prototype d’un nouvel avion innovant en forme de V s’est envolé pour la première fois. L’avion Flying-V repense la forme traditionnelle des avions en abandonnant la cabine longue et droite pour faire voler les passagers dans deux compartiments qui forment également les ailes de l’avion.

L’appareil a été financé par la compagnie aérienne néerlandaise KLM, et le mois dernier, un prototype de l’avion a pris son envol dans le ciel au-dessus de l’Allemagne. Plutôt que de sauter directement dans le ciel avec un modèle grandeur nature, les ingénieurs de KLM et de l’université de technologie de Delft (TU Delft) ont créé une version miniature de l’avion, qui a été télécommandée et pilotée par un pilote de drone.

KLM a diffusé une vidéo du vol, dans laquelle le chef de projet Roelof Vos explique que la forme en V de l’avion lui permet de consommer moins de carburant qu’un avion conventionnel. Le prototype a été conçu à l’échelle pour prouver que cet appareil unique serait capable de voler, et pour tester la réaction de l’avion lorsque le pilote effectue des manoeuvres.

Un nouveau prototype de l’avion Flying-V s’envole pour la toute première fois

Après le vol réussi, Malcolm Brown, ingénieur en chef de l’université de technologie de Delft pour le programme d’essai du Flying-V, a déclaré ce qui suit : « Il a fallu deux années de travail intense et stressant pour arriver à ce moment. Cela valait vraiment la peine de passer toutes ces heures à s’assurer que tout était correct et construit correctement avec précision ».

Bien que l’avion se soit bien comporté dans le ciel, l’atterrissage a été difficile et la roue avant de l’avion s’est endommagée. KLM a commenté la vidéo après l’avoir diffusée sur YouTube, expliquant que les dommages étaient dus à « une rafale et à la réaction du pilote à celle-ci ». « C’est quelque chose qui arrive fréquemment lors des vols d’essai de modèles réduits. On estime qu’un avion à l’échelle sur deux est endommagé de cette façon. »

Un nouveau prototype de l’avion Flying-V s’envole pour la toute première fois

KLM a déclaré que le modèle est en cours de réparation et de préparation pour les vols d’essai ultérieurs, mais qu’il appartient maintenant à KLM et à l’université de technologie de Delft de construire une version grandeur nature de l’appareil, un projet qui devrait coûter des milliards.