Nous aimons tous une personne qui ne se laisse pas marcher sur les pieds, n’est-ce pas ? Quelqu’un qui défend ses droits et qui se tient debout devant les gouvernements et les puissantes sociétés. Ce genre de personne nous donne l'espoir que nous, les gens ordinaires, avons le pouvoir après tout.

Bien souvent appelées « maisons clous », les habitations telles que celles présentées ci-dessous reçoivent généralement une couverture médiatique très importante, particulièrement en Chine où les propriétaires de maisons bénéficient d’un vaste soutien contre l’intimidation des puissances existantes. Tous ceux qui ont vu le film Là-haut pourront s’identifier à cet article ! Ces cas se produisent le plus souvent lorsque le gouvernement a besoin d'un terrain pour la construction d'une autoroute ou décide de relocaliser un village si le terrain sur lequel il se trouve sert à des fins d'exploitation minière ou d'autres industries lourdes. Comme la vente d'une propriété ne peut être forcée, certaines personnes tiennent bon, refusant de prendre la somme d’argent ridiculement maigre offerte pour le rachat.

Edith Macefield a refusé de vendre sa maison même après avoir reçu une offre de plus de 1 million de dollars. Elle est plus tard devenue l'inspiration pour le film Là-haut.

Vivre sous un pont.

Ces agriculteurs vivent coincés entre trois autoroutes. Des centaines de ménages ont été relogés, mais le gouvernement n’est pas parvenu à un accord avec cette famille.

La maison d'Austin Spriggs, à Washington. Le propriétaire a reçu une offre de 3 millions de dollars, a refusé, et l’a finalement vendue pour 4 millions de dollars.

Vera Coking a d'abord refusé de vendre sa maison à Bob Guccione, qui voulait construire son casino sur son terrain. Plus tard, elle a refusé de la vendre à Donald Trump.

Un propriétaire qui a refusé de vendre sa maison à Melbourne, en Australie.

Un résident de Toronto a refusé de vendre son duplex, alors ils l'ont coupé en deux.

À Guangzhou, les autorités ont dû construire un périphérique autour de cet immeuble à appartements parce que trois familles ne voulaient pas déménager.

La famille Spiegelhalter a refusé de vendre sa boutique au grand magasin Wickhams.

Aujourd’hui une église, cette maison de style Queen Anne a empêché la construction d’un autre immeuble.

Randal Acker a refusé de vendre sa petite maison victorienne au centre-ville de Portland, alors ils ont construit une énorme résidence universitaire autour de cette dernière.

Une famille chinoise a refusé de déplacer les anciennes tombes de ses parents. La petite colonne étrange se tenait à 10 mètres au-dessus du sol de la fondation pendant des mois, jusqu'à ce qu'ils acceptent finalement la compensation.

Les promoteurs ont été contraints de construire autour de ces maisons clous à New York.

Cette maison clou bloque la circulation à Shanghai.

Cette maison de ville mince d’inspiration gothique est flanquée d’immeubles d’habitation d’avant-guerre.

Une maison clou se trouve au milieu d'une route en construction à Nanning, en Chine, en avril 2015. Le propriétaire de la maison n'a pas conclu d'accord avec les autorités locales sur la compensation pour la démolition.

Mme Wu Ping était la seule personne sur 241 propriétés qui a refusé de partir. Elle a lutté contre les entrepreneurs et leurs offres pendant près de 3 ans avant d’accepter en avril 2007 pour une jolie somme d’argent.

Le locataire de cet immeuble à Kunming, en Chine, doit traverser un fossé lorsqu’il veut quitter sa propriété. Les entrepreneurs ont creusé le fossé avec l’espoir que cela le poussera à déménager.

Le gouvernement chinois a pavé une route autour de la maison de ces propriétaires tenaces. Les résidents ont finalement déménagé, mais la maison est devenue un symbole de résistance contre les promoteurs.

Mary Cook avait refusé de vendre sa jolie maison étroite alors que toutes les maisons voisines se faisaient démolir. Aujourd'hui, la maison se trouve coincée entre ses voisins géants, ressemblant beaucoup à une illustration d’un livre pour enfants.