Vladimir Poutine a promulgué un amendement constitutionnel qui interdit formellement le mariage homosexuel en Russie. L’interdiction de l’égalité du mariage, qui définit le mariage comme étant exclusivement « entre un homme et une femme », fait partie d’un ensemble de réformes constitutionnelles qui ont été votées par le public russe le 1er juillet 2020.

Les changements, soutenus par près de 78 % des Russes lors du vote, comprennent également l’octroi à Poutine du pouvoir de se présenter deux fois de plus à la présidence, ce qui signifie qu’il pourrait rester à la tête de la Russie jusqu’en 2036. Ils accordent également au président une immunité à vie contre les poursuites judiciaires, plaçant la loi russe au-dessus des normes internationales, et précisent que la « croyance en Dieu » est une valeur fondamentale du pays, selon AP News. Le lundi 5 avril, Poutine a officiellement promulgué les amendements constitutionnels.

PUBLICITÉ
Poutine interdit le mariage homosexuel en Russie et empêche les personnes transgenres d’adopter des enfants
AP

Le mariage entre personnes de même sexe est déjà illégal en Russie. La nouvelle formulation de la constitution rend donc encore plus difficile la concrétisation de l’égalité du mariage. Cela signifie également que les membres transgenres de la communauté ne pourront pas adopter.

Cette dernière attaque contre la communauté LGBT+ n’est pas une surprise dans la Russie de Poutine, où la communauté queer est confrontée à de fréquentes violences et discriminations, et où une interdiction notoire de « propagande homosexuelle », interdisant la distribution de tout ce qui est considéré comme vaguement pro-LGBT+, est en place depuis 2013.

Poutine interdit le mariage homosexuel en Russie et empêche les personnes transgenres d’adopter des enfants
AP

À l’approche du vote national sur les amendements constitutionnels, qui a été truqué selon les critiques, un groupe de propagande pro-Kremlin dirigé par des alliés du président russe a produit une publicité mettant en scène un orphelin adopté par deux papas, qui l’ont ensuite habillé et maquillé. Le spot disait aux téléspectateurs : « Décidez de l’avenir du pays. Votez pour les amendements à la constitution ».

Au moment du vote, Alphonso David, président de la campagne pour les droits de l’homme, a décrit Poutine comme une « menace pour les droits de l’homme de tous ». Il a déclaré : « La Russie triple ses attaques contre les droits de l’homme fondamentaux et la dignité des personnes LGBT+ en ajoutant des interdictions constitutionnelles contre l’égalité du mariage ».

« Poutine et son administration ont utilisé des brochures de propagande avant l’élection, promettant un retour aux “valeurs familiales traditionnelles”, utilisant le mariage homosexuel comme un moyen de faire passer leur programme néfaste. C’est honteux, manipulateur et malveillant. »