Malheureusement, il n’y a pas beaucoup de poupées disponibles pour les enfants handicapés qui ont une apparence différente des autres. Clare Tawell, une mère britannique de 39 ans, a décidé de résoudre ce problème en créant l’organisation à but non lucratif Bright Ears UK et en modifiant les poupées afin de les adapter aux enfants souffrant de maladies.

La plus grande inspiration de Clare a été sa fille Matilda, âgée de 4 ans, qui est sourde. « J’étais découragée après avoir été incapable de trouver des poupées ou des jouets avec un appareil auditif », a-t-elle déclaré à Today. « J’avais l’impression que la société ne considérait pas ma fille comme importante et qu’elle ne devait donc pas être “reconnue”. »

Cette mère a commencé à fabriquer des poupées inclusives après n’en avoir trouvé aucune avec des appareils auditifs pour sa fille sourde
Cette mère a commencé à fabriquer des poupées inclusives après n’en avoir trouvé aucune avec des appareils auditifs pour sa fille sourde

Clare travaille sur les poupées pendant son temps libre et son objectif est que chaque enfant handicapé puisse jouer avec des jouets qui leur ressemblent. Grâce à ses poupées et ses accessoires faits à la main, elle espère habiliter les enfants et souhaite promouvoir l’intégration.

Cette mère a commencé à fabriquer des poupées inclusives après n’en avoir trouvé aucune avec des appareils auditifs pour sa fille sourde
Cette mère a commencé à fabriquer des poupées inclusives après n’en avoir trouvé aucune avec des appareils auditifs pour sa fille sourde

Clare a vendu plus de 2 000 poupées depuis le début de son projet de modification de jouets en 2017. Elle espère qu’à l’avenir, les enfants atteints de maladies pourront aller dans n’importe quel magasin et voir des poupées avec des fentes labiales ou des appareils auditifs à côté des poupées normales. De cette façon, les enfants ne se sentiront pas différents des autres.

Cette mère a commencé à fabriquer des poupées inclusives après n’en avoir trouvé aucune avec des appareils auditifs pour sa fille sourde
Cette mère a commencé à fabriquer des poupées inclusives après n’en avoir trouvé aucune avec des appareils auditifs pour sa fille sourde

Selon Clare, nous vivons dans un monde qui met l’accent sur le fait d’être « normal », et toute personne dont l’apparence est différente de la norme peut se sentir « anormale ». Cela peut affecter l’estime de soi des enfants et engendrer d’autres problèmes.

Cette mère a commencé à fabriquer des poupées inclusives après n’en avoir trouvé aucune avec des appareils auditifs pour sa fille sourde
Cette mère a commencé à fabriquer des poupées inclusives après n’en avoir trouvé aucune avec des appareils auditifs pour sa fille sourde

Il n’y a pas que des particuliers qui achètent les poupées de Clare. Les écoles et les garderies en achètent également et les utilisent lorsqu’elles parlent d’intégration et apprennent aux enfants à ne pas juger les gens en fonction de leur apparence.

Cette mère a commencé à fabriquer des poupées inclusives après n’en avoir trouvé aucune avec des appareils auditifs pour sa fille sourde
Cette mère a commencé à fabriquer des poupées inclusives après n’en avoir trouvé aucune avec des appareils auditifs pour sa fille sourde
Cette mère a commencé à fabriquer des poupées inclusives après n’en avoir trouvé aucune avec des appareils auditifs pour sa fille sourde
Cette mère a commencé à fabriquer des poupées inclusives après n’en avoir trouvé aucune avec des appareils auditifs pour sa fille sourde
Cette mère a commencé à fabriquer des poupées inclusives après n’en avoir trouvé aucune avec des appareils auditifs pour sa fille sourde
Cette mère a commencé à fabriquer des poupées inclusives après n’en avoir trouvé aucune avec des appareils auditifs pour sa fille sourde
Cette mère a commencé à fabriquer des poupées inclusives après n’en avoir trouvé aucune avec des appareils auditifs pour sa fille sourde
Cette mère a commencé à fabriquer des poupées inclusives après n’en avoir trouvé aucune avec des appareils auditifs pour sa fille sourde