Un rare poisson pénis a été photographié par une apnéiste

Une apnéiste a capturé de rares photos d’un « poisson pénis » et les a mises en ligne pour le plus grand plaisir des internautes. Josie Jones, âgée de 48 ans, a croisé cette créature marine alors qu’elle nageait avec son appareil photo sous-marin à la plage de Rye Front Beach, en Australie.

Elle a repéré le priapulida en forme de phallus au fond de l’océan et a éclaté de rire, avant de prendre quelques clichés. L’apnéiste de Rye, à Victoria, a ensuite publié les images de la créature marine sur sa page Facebook.

Un rare poisson pénis a été photographié par une apnéiste
Josie Jones

Une personne a dit : « Wow, certains animaux marins vont s’amuser avec ça ». Josie a ensuite répondu : « Vous avez une imagination extraordinaire ». Une autre a ajouté : « Cela a égayé ma journée et celle de certains de mes amis aussi ».

Un rare poisson pénis a été photographié par une apnéiste
Josie Jones

On dit que les priapulida sont parfois appelés « poissons pénis » après que les scientifiques qui les ont découverts ont remarqué une similitude avec l’organe génital masculin.

Un rare poisson pénis a été photographié par une apnéiste
Josie Jones

Josie est une apnéiste active et aide à nettoyer régulièrement la plage de Rye Front. En parlant de ses aventures sous-marines, elle a dit : « Il y a de petites créatures comme le concombre de mer qui ont une vie merveilleuse ».

« Je nettoie cette plage depuis 10 ans et j’ai donc pu constater la différence que le nettoyage a apportée à l’eau », a-t-elle déclaré. « Je plonge pour prendre des photos et documenter les fonds marins et l’augmentation des herbes marines. Ce que j’ai photographié, c’était un priapulida, ou “poissons pénis”. Mais seuls les nerds s’amusent à savoir de quelle sous-espèce il s’agit. Il y a plus de 160 espèces vivant sous la jetée. »

Un rare poisson pénis a été photographié par une apnéiste
Josie Jones

Josie est une amoureuse des animaux marins et fait campagne pour la protection de la vie marine locale. « Je mène une campagne de lutte contre les déchets appelée @theonlybutt. C’est une campagne sociale qui plaide pour un comportement positif afin de protéger notre environnement marin. »

« J’ai reçu de nombreuses récompenses pour mon travail de bénévole. J’ai ramassé plus de 5,6 tonnes de déchets. J’adore mes rencontres sous-marines, et c’est grâce à des créatures bizarres comme celle-ci que je garde la plage propre. »