Si vous embauchez un travailleur autonome, vous ne payez pas seulement pour les matériaux qu’ils utilisent; vous financez également leur temps. Mais quand quelqu’un a contacté la crochetteuse Krafty Katt pour lui commander une couverture qui nécessiterait de 120 à 150 heures de travail, il pensait qu’elle lui offrirait un prix comme chez Walmart. Choqué sans raison apparente, il a commencé à négocier.

« Le crochet, c’est mon passe-temps. Je prends parfois des commandes, mais je ne fais pas du crochet pour gagner ma vie. Je ne veux pas vraiment de commandes », a déclaré Katt au site Bored Panda. « Je prends rarement des commandes. Je réinvestis simplement l’argent que je fais dans mes passe-temps. La plupart des gens sont extrêmement polis lorsqu’ils se renseignent sur les prix. »

Mais ce client était très spécial. Se protégeant de tous les arguments que Katt lui lançait, il ne faisait qu’intensifier la conversation. Il était odieux et insultant. Bref, c’était un réel enfoiré. Après avoir montré son vrai visage, la crocheteuse savait qu’elle avait affaire à un client de l’enfer.

Continuez de défiler pour voir comment elle a réagi aux propos dénigrants du client et n’hésitez pas à partager votre opinion dans les commentaires.

Plus d’infos : Instagram (source)

Pendant ses temps libres, Katt et son chat Kovu aiment bien faire du crochet.

Le duo s’est fait un nom sur Instagram, ayant déjà acquis plus de 1 000 admirateurs.

Mais plus vous avez de clients potentiels, plus vous avez de chances de vous faire contacter par des enfoirés.