Un parc animalier a dû remettre plusieurs perroquets en confinement après qu’ils ont commencé à insulter les visiteurs. Les cinq perroquets jacos ont emménagé au Lincolnshire Wildlife Park le 15 août et ont été gardés ensemble dans une pièce, mais il semble que les oiseaux effrontés aient passé leur temps en confinement à apprendre des jurons.

Bien que les employés du zoo aient trouvé le langage grossier des perroquets assez hilarant, ils ont été contraints de prendre des mesures plus sérieuses et de les confiner à nouveau lorsque les oiseaux ont commencé à jurer devant les clients.

Des perroquets ont dû être retirés d’un parc animalier lorsqu’ils ont commencé à insulter les visiteurs

« Au cours des 25 dernières années, nous avons accueilli plusieurs perroquets qui disaient parfois des grossièretés et nous nous sommes vraiment habitués à cela », a déclaré Steve Nichols, directeur général du parc, selon Lincolnshire Live. « De temps en temps, il y en a un qui jure et c’est toujours drôle. »

Des perroquets ont dû être retirés d’un parc animalier lorsqu’ils ont commencé à insulter les visiteurs

« Mais nous en avons accueilli cinq dans la même semaine, et comme ils étaient tous confinés ensemble, nous nous sommes retrouvés avec une pièce pleine d’oiseaux qui juraient. Plus ils jurent, plus vous riez, ce qui les pousse à jurer à nouveau. Alors, imaginez maintenant un enclos rempli de perroquets qui jurent et de visiteurs qui rient aux éclats. Cela crée un cercle vicieux de rires et de jurons. »

Des perroquets ont dû être retirés d’un parc animalier lorsqu’ils ont commencé à insulter les visiteurs

Les perroquets n’avaient été exposés au public que pendant 20 minutes lorsque des gens ont signalé qu’ils insultaient les visiteurs. « Nous avons trouvé cela très amusant et les clients ont bien rigolé. Les perroquets n’ont pas posé de problème du tout. Mais nous étions inquiets parce que le weekend approchait et des enfants étaient sur le point d’arriver. »

Des perroquets ont dû être retirés d’un parc animalier lorsqu’ils ont commencé à insulter les visiteurs

Le personnel du parc prévoit maintenant de relâcher les oiseaux dans cinq zones distinctes afin qu’ils ne puissent plus s’encourager les uns les autres.