Si la pensée de ne pas trouver votre couleur de peau dans de nombreux produits ne vous a jamais traversé l’esprit, considérez-vous comme privilégié. La semaine dernière, le tweet d’un homme a touché une corde sensible chez les internautes sur Twitter et c’était un moment d’apprentissage pour plusieurs. Quelque chose d’aussi banal qu’un pansement a ému Dominique Apollon, un chercheur en justice raciale âgé de 45 ans.

Pour la première fois de sa vie, l’homme a mis un pansement sur une coupure qui correspondait à la couleur de sa peau. Pour certains, cela peut sembler insignifiant, mais la réponse écrasante de la population a prouvé que même les choses mineures importent en matière de représentation.

La semaine dernière, Dominique Apollon a partagé un tweet émouvant alors qu’il portait pour la toute première fois un pansement de la couleur de sa peau

Mettre un pansement qui se confond avec sa peau a suscité une réaction émotionnelle chez cet homme

L’homme a publié deux photos de sa main avec un pansement et a tweeté ce qui suit : « Il m’a fallu 45 voyages autour du soleil, mais pour la première fois de ma vie, je sais ce que ça fait d’avoir un pansement de la couleur de ma peau. Vous pouvez à peine le repérer dans la première image. En réalité, je retiens mes larmes. » Depuis lors, son message a été retweeté près de 100 000 fois et plusieurs personnes lui ont répondu pour montrer leur soutien et leur compréhension.

Le tweet émouvant est rapidement devenu viral

Mettre un pansement qui se confond avec sa peau a suscité une réaction émotionnelle chez cet homme

Le sentiment d’être représenté a suscité une réaction émotionnelle chez Dominique

Mettre un pansement qui se confond avec sa peau a suscité une réaction émotionnelle chez cet homme

Il a ensuite ajouté à son premier tweet ce qui suit : « Je sais très bien que ces pansements existent. Mais je ne m’attendais certainement pas aux émotions complexes que j’ai vécues lorsque je l’ai regardé se fondre dans ma peau. Un exercice apparemment trivial que j’ai répété mille fois sur mon corps avec des pansements “ordinaires” au cours de mon enfance. »

« Je me suis senti valorisé »

Mettre un pansement qui se confond avec sa peau a suscité une réaction émotionnelle chez cet homme

Dans un autre tweet, Dominique a ajouté ce qui suit : « Il y a beaucoup de tristesse pour moi-même et pour des millions d’enfants de couleur, en particulier pour les enfants noirs. C’est comme un rappel qu’il existe toujours d’innombrables espaces où ma peau n’est toujours pas la bienvenue. »

À titre de comparaison, Dominique a pris une photo de sa main avec un pansement transparent

Mettre un pansement qui se confond avec sa peau a suscité une réaction émotionnelle chez cet homme

La photo était sous-titrée : « Un pansement transparent ressemble à ceci sur ma main. C’est une tache blanche. Mais honnêtement, si vous vous concentrez sur le pansement, vous avez raté le point. Il ne s’agit pas d’une peau parfaite pour tout le monde. C’est une question d’appartenance, d’inclusion raciale. Ce n’est pas une question de pansement. »

Pour les personnes intéressées par la marque de pansements, Dominique a tweeté ce qui suit : « Il y a quelques mois, j’ai acheté ces pansements de marque Tru-Colour sur le Web. Je n’en connais pas assez sur le fabricant pour en être entièrement garant, mais j’apprécie vraiment à quel point leur produit m’a aidé. »

Quand son fil Twitter est devenu viral, Dominique était content de voir que sa voix avait été entendue

Mettre un pansement qui se confond avec sa peau a suscité une réaction émotionnelle chez cet homme