Un rare bébé otarie roux pourrait nécessiter l’intervention de biologistes à moins que sa colonie n’accepte son apparence unique. Le bébé otarie doré est né il y a moins d’un mois sur l’île de Tyuleny dans la mer d’Okhotsk, en Russie, où réside une importante colonie d’otaries. Il a été repéré par le biologiste des mammifères marins Vladimir Burkanov lors d’une excursion sur l’île.

La jeune otarie se distingue de ses compagnons à fourrure sombre, car elle est partiellement albinos, ce qui signifie qu’elle a une fourrure dorée, des yeux bleus et des nageoires roses. Les experts affirment que les chances d’une naissance partiellement albinos sont d’une sur 100 000. Bien qu’il soit incroyablement mignon, le petit a été surnommé le « vilain petit canard » parce qu’il a l’air si différent du reste de la colonie.

Une rare otarie rousse pourrait devoir être secourue après avoir été rejetée par sa colonie

Il y a quelques années, une autre otarie rousse appelée Nafanya a été rejetée par ses pairs parce qu’elle avait l’air si différente. Aujourd’hui, les biologistes craignent que la même chose puisse arriver au nouveau bébé otarie.

« Ce petit a l’air bien nourri et est très actif, sa mère lui a donc clairement donné beaucoup de lait », a déclaré Burkanov, selon le Siberian Times. « Cependant, les autres otaries ne lui accordent pas beaucoup d’attention, donc quelque chose ne va pas avec elle. Mais elle ne se fait pas pourchasser ou mordre. »

Une rare otarie rousse pourrait devoir être secourue après avoir été rejetée par sa colonie

On pense que l’otarie rousse a une mauvaise vue, et sur la base de ses connaissances et de son expérience de plusieurs années d’observation des otaries à fourrure, Burkanov pense que ses chances de vieillir et de se reproduire sont minces, voire nulles.

Une rare otarie rousse pourrait devoir être secourue après avoir été rejetée par sa colonie

Les experts vont maintenant surveiller la colonie pour s’assurer qu’ils pourront secourir le petit s’il est rejeté. Si c’est le cas, l’otarie sera probablement emmenée dans un delphinarium russe comme Nafanya, qui a été adopté à Sotchi, dans le sud de la Russie.

Une rare otarie rousse pourrait devoir être secourue après avoir été rejetée par sa colonie

Mais il y a de l’espoir pour la jeune otarie, comme l’a montré Burkanov sur Instagram, qui a vu une otarie adulte partiellement albinos dans la colonie de Severo-Zapadnoe sur l’île de Béring. « Il n’a pas participé à la reproduction cette saison et n’a été vu que dans la section des célibataires de la colonie. C’est peut-être le premier cas documenté de survie d’une otarie à fourrure du nord d’une couleur anormale à l’âge adulte. »