Une mère accusée de négligence pour avoir abandonné sa fille adoptive de neuf ans prétend qu’elle n’est pas une fillette et qu’elle est en fait une sociopathe de 22 ans qui a tenté de la tuer à plusieurs reprises.

Bien que cela semble provenir directement de l’intrigue du film Esther, c’est la défense mise en avant par Kristine Barnett, âgée de 45 ans, mère de trois enfants et auteure d’un célèbre livre sur la parentalité.

Une mère qui a adopté une fille ukrainienne de 9 ans prétend qu’elle a réellement 22 ans et a essayé de la tuer

Barnett est accusée d’avoir abandonné Natalia Grace, née en Ukraine, dans un appartement de l’Indiana en 2013, alors qu’elle n’avait que neuf ans, avant de s’enfuir au Canada avec son ex-mari, Michael Barnett, âgé de 43 ans, et leurs autres enfants.

Le couple aurait alors rompu le contact avec leur fille adoptive tout en payant le loyer de l’appartement dans lequel ils l’avaient laissée, mais sans la soutenir financièrement autrement. La police a déclaré que Natalia avait dû se débrouiller toute seule pendant trois ans, malgré une forme rare de nanisme, ce qui signifie qu’elle ne mesurait qu’un mètre de haut et qu’elle avait du mal à marcher.

Cependant, Kristine est catégorique : les vraies victimes de ce scénario sont elle-même et sa famille, Natalia ayant 22 ans au moment de leur départ. La mère affirme que sa fille a terrorisé sa famille, l’a menacée de la poignarder dans son sommeil et a versé de l’eau de javel dans son café.

Une mère qui a adopté une fille ukrainienne de 9 ans prétend qu’elle a réellement 22 ans et a essayé de la tuer

Dans une interview avec Daily Mail TV, la femme de 45 ans a déclaré ce qui suit : « Elle dessinait des images et disait qu’elle voulait tuer des membres de sa famille, les enrouler dans une couverture et les enterrer dans l’arrière-cour. Elle se tenait debout sur nous au milieu de la nuit. Nous ne pouvions plus dormir. Nous avons dû cacher tous les objets tranchants ».

« Je l’ai vue mettre des produits chimiques, de l’eau de javel et du Windex, dans mon café et je lui ai demandé ce qu’elle faisait. Elle a dit : “J’essaie de vous empoisonner”. Les médias disent que je suis une agresseuse d’enfants, mais il n’y a pas d’enfant ici. »

La mère a poursuivi en affirmant que Natalia était une femme : « Elle avait ses règles. Elle avait des dents d’adulte. Elle n’a jamais grandi d’un pouce, ce qui se produirait même avec un enfant atteint de nanisme ».

Une mère qui a adopté une fille ukrainienne de 9 ans prétend qu’elle a réellement 22 ans et a essayé de la tuer

Kristine et Michael ont adopté Natalia en Ukraine en 2010, mais Kristine affirme qu’elle a vite commencé à remarquer qu’il y avait des choses qui clochaient. Une fois, par exemple, la mère a dit qu’elle lui donnait un bain quand elle a remarqué qu’elle avait beaucoup de poils pubiens.

Après avoir demandé à un médecin de faire des tests de densité osseuse, les résultats auraient prouvé que la jeune fille avait au moins 14 ans et Kristine dit avoir commencé à lui acheter des vêtements plus adaptés à son âge. C’est à ce stade que la santé mentale de la jeune fille a commencé à se détériorer, affirme Kristine.

La mère a déclaré que Natalia avait enduit les murs de fluides corporels, avait proféré des menaces de mort et avait même tenté de la pousser contre une clôture électrique lors d’une fête d’anniversaire en 2012. Elle a affirmé avoir compris que l’adoption était une arnaque et avait décidé de partir.

Une mère qui a adopté une fille ukrainienne de 9 ans prétend qu’elle a réellement 22 ans et a essayé de la tuer

Selon ABC7, Michael, âgé de 43 ans, aurait déclaré à un détective plus tôt ce mois-ci que lui et sa femme avaient légalement changé l’âge de Natalia à 22 ans en juin 2012. Sa femme aurait ensuite dit à leur fille de dire son âge réel à quiconque lui aurait demandé.

Selon des documents de la cour obtenus par PEOPLE, Natalia a été interrogée par la police en 2014 et leur a dit qu’elle n’avait jamais revu les Barnett depuis leur arrivée au Canada.

Les enquêteurs ont écrit ce qui suit dans leur déclaration : « Elle a été laissée seule dans l’appartement à Lafayette pendant que le reste de la famille Barnett a déménagé au Canada ».

Une mère qui a adopté une fille ukrainienne de 9 ans prétend qu’elle a réellement 22 ans et a essayé de la tuer

Kristine conteste fermement les accusations portées contre elle, affirmant qu’elle est malade et dévastée. Kristine et Michael font l’objet de deux chefs d’accusation de négligence à l’égard d’une personne à charge.