McDonald’s ferme temporairement ses établissements en Russie. « McDonald’s a décidé de fermer temporairement tous ses restaurants en Russie et de mettre en pause toutes ses opérations sur le marché », a déclaré le PDG Chris Kempczinski dans un communiqué mardi. McDonald’s comptait 847 établissements en Russie à la fin de l’année dernière, selon un document destiné aux investisseurs.

Dans le monde, la plupart des établissements McDonald’s sont exploités par des franchisés. Mais ce n’est pas le cas en Russie, où 84 % des établissements sont exploités par la société. Les restaurants de Russie, ainsi que 108 autres en Ukraine, tous exploités par McDonald’s, représentaient 9 % des revenus de l’entreprise en 2021, selon le document.

McDonald’s ferme des centaines de restaurants en Russie
GETTY

« En Russie, nous employons 62 000 personnes qui s’investissent corps et âme dans notre marque McDonald’s pour servir leurs communautés », a déclaré Kempczinski, selon CNBC. « Nous travaillons avec des centaines de fournisseurs et partenaires locaux, russes, qui produisent les aliments de notre menu et soutiennent notre marque. »

« Nous servons chaque jour des millions de clients russes. McDonald’s est présent en Russie depuis plus de trente ans. Nous sommes devenus une partie essentielle des 850 communautés dans lesquelles nous opérons. Cependant, nos valeurs signifient que nous ne pouvons pas ignorer les souffrances humaines inutiles qui se déroulent en Ukraine. »

McDonald’s ferme des centaines de restaurants en Russie
GETTY

Plusieurs entreprises occidentales dans de multiples secteurs ont interrompu leurs activités en Russie après l’attaque du pays contre l’Ukraine. Pourtant, certains grands joueurs de l’espace alimentaire continuent à vendre leurs produits dans le pays. D’autres commencent à clarifier leurs positions de manière plus explicite. Les détracteurs des actions de la Russie font pression sur certaines de ces marques pour qu’elles se retirent du pays.

McDonald’s ferme des centaines de restaurants en Russie
GETTY

Mais il existe un certain nombre de raisons pour les entreprises alimentaires de rester en Russie alors que tant d’autres leur tournent le dos. La chaîne d’approvisionnement peut être plus complexe pour les vendeurs de produits alimentaires que pour les autres industries. De nombreuses chaînes de restaurants sont gérées par des franchises, ce qui réduit le contrôle des entreprises propriétaires. Les fabricants de boissons, comme Coca-Cola, s’appuient sur des embouteilleurs et des distributeurs régionaux pour vendre leurs produits.

McDonald’s ferme des centaines de restaurants en Russie
GETTY

Les partisans de l’industrie alimentaire en Russie pensent qu’ils ont la responsabilité de rester et craignent les implications d’un tel mouvement pour les citoyens russes, dont beaucoup ne veulent rien avoir à faire avec la guerre.