Mark Zuckerberg est devenu un centiilliardaire après que les actions de Facebook aient bondi cette semaine. La valeur nette du PDG de Facebook a dépassé les 100 milliards de dollars pour la première fois le jeudi 6 août, après que la société ait lancé Reels pour concurrencer TikTok.

À 36 ans, il est devenu la troisième personne au monde à atteindre le statut de centimilliardaire, rejoignant ainsi Jeff Bezos et Bill Gates dans les rangs des ultra-riches du monde. Le PDG de Facebook a cofondé la plateforme de médias sociaux depuis sa chambre d’étudiant à Harvard en 2004. Selon l’indice des milliardaires de Bloomberg, il détient 13 % de la société.

Mark Zuckerberg, le PDG de Facebook, est officiellement un centimilliardaire

La richesse de Zuckerberg a augmenté après que les actions de Facebook Inc. aient grimpé de 6,5 % jeudi, le lendemain du lancement de Reels sur Instagram. Ce lancement intervient alors que le président américain Donald Trump a menacé d’interdire TikTok, une application mobile chinoise de partage de vidéo et de réseautage social qui a gagné en popularité ces dernières années.

Le jour où Facebook a lancé Reels, Trump a mis sa menace à exécution en publiant un décret qui empêcherait TikTok d’opérer aux États-Unis si ByteDance ne vend pas l’entreprise à une société américaine dans les 45 jours. L’introduction de Reels a eu lieu une semaine après que Facebook ait annoncé de solides bénéfices ainsi qu’un nouveau record de trois milliards d’utilisateurs sur ses plateformes.

Mark Zuckerberg, le PDG de Facebook, est officiellement un centimilliardaire

L’entreprise a indiqué qu’elle avait bénéficié du fait qu’un plus grand nombre de personnes dans le monde restaient chez elles en raison de la pandémie, ce qui a fait augmenter ses chiffres d’engagement au cours du trimestre qui s’est terminé en juin. En conséquence, les actions de Facebook ont augmenté de près de 30 % depuis le début de l’année, ajoutant 22 milliards de dollars à la richesse de Zuckerberg.

Cette tendance est similaire à celle observée ailleurs dans l’industrie technologique. Malgré la contraction de l’économie américaine à un rythme record, les fondateurs des plus grandes entreprises technologiques américaines ont vu leurs richesses exploser cette année pendant la crise sanitaire mondiale.

Mark Zuckerberg, le PDG de Facebook, est officiellement un centimilliardaire

Actuellement, les cinq plus grandes entreprises technologiques américaines – Apple, Amazon, Alphabet, Facebook et Microsoft – ont une valeur de marché équivalente à environ 30 % du produit intérieur brut des États-Unis, soit près du double de ce qu’elle était à la fin de 2018.

Et tandis que Zuckerberg a vu sa richesse augmenter de 22 milliards de dollars cette année, Jeff Bezos – l’homme le plus riche du monde – a gagné plus de 75 milliards de dollars pendant cette période. En fait, rien que cette semaine, Zuckerberg et Bezos ont tous deux gagné 7 milliards de dollars en une seule journée.