Le président Donald Trump a été bloqué « indéfiniment » de Facebook après avoir exprimé son soutien à la foule violente qui a pénétré dans le Capitole des États-Unis hier soir. Le PDG Mark Zuckerberg a annoncé la décision cet après-midi, le 7 janvier, affirmant que Donald Trump serait bloqué de Facebook et d’Instagram pendant au moins deux semaines.

Joe Biden devant être investi président le 20 janvier, cette décision signifie que Trump n’aura pas accès à ses comptes jusqu’à ce qu’il ne soit plus président. Cette décision a été rendue après que Twitter et Facebook aient pris la mesure sans précédent de suspendre temporairement le compte du président hier soir, invoquant les règles de la plateforme contre l’incitation à la violence.

PUBLICITÉ
Mark Zuckerberg vient de bloquer indéfiniment les comptes Facebook et Instagram de Donald Trump pour incitation à la violence
AP

« Au cours des dernières années, nous avons permis au président Trump d’utiliser notre plateforme conformément à nos propres règles, parfois en retirant du contenu ou en étiquetant ses messages lorsqu’ils violent nos politiques… mais le contexte actuel est maintenant fondamentalement différent, impliquant l’utilisation de notre plateforme pour inciter à l’insurrection violente contre un gouvernement démocratiquement élu », écrit Zuckerberg dans une déclaration publiée sur Facebook.

« Nous pensons que les risques de permettre au président de continuer à utiliser notre service pendant cette période sont tout simplement trop importants. Par conséquent, nous prolongeons le blocage que nous avons placé sur ses comptes Facebook et Instagram indéfiniment et pour au moins les deux prochaines semaines jusqu’à ce que la transition pacifique du pouvoir soit terminée. »

Mark Zuckerberg vient de bloquer indéfiniment les comptes Facebook et Instagram de Donald Trump pour incitation à la violence
AP

La décision de Facebook est considérée comme la première fois qu’une page de média social appartenant à un leader mondial est suspendue. Zuckerberg a déjà résisté aux appels à la suspension de Trump de la plateforme, arguant que cela conduirait à des accusations de « censure ».

Jusqu’à hier, les plateformes de médias sociaux avaient limité leurs actions contre Donald Trump à l’affichage d’étiquettes d’avertissement à côté de ses messages trompeurs ou dangereux, mais au cours des dernières 24 heures, la situation s’est rapidement aggravée.

Mark Zuckerberg vient de bloquer indéfiniment les comptes Facebook et Instagram de Donald Trump pour incitation à la violence
AP

Hier soir, Twitter a bloqué toutes les interactions avec une vidéo publiée sur le compte de Trump, dans laquelle il disait aux émeutiers violents « nous vous aimons ». Le réseau social a ensuite supprimé deux autres messages avant d’annoncer qu’il avait été bloqué de la plateforme pendant au moins 12 heures pour « violations graves de notre politique d’intégrité civique ».