Brevetée pour la première fois en 1936, la Keaton Music Typewriter, ou machine à écrire la musique Keaton, a été conçue et fabriquée pour écrire des partitions musicales et non des lettres ou des chiffres.

Le brevet original concernait une machine à écrire à 14 touches seulement, mais elle a été grandement améliorée dans le brevet de 1953 et contenait maintenant 33 touches. Commercialisée dans les années 50, elle se vendait environ 255 $US (environ 2 415 $US en dollars d’aujourd’hui). Keaton essayait de créer quelque chose qui imprimerait les caractères avec précision et indiquerait exactement où le prochain caractère serait imprimé pour assurer la précision. Elle s’est finalement retrouvée avec un clavier circulaire qui donne à la machine à écrire son aspect distinct.

Voici une machine à écrire la musique des années 1950, il n’en reste plus qu’une poignée aujourd’hui

Voici une machine à écrire la musique des années 1950, il n’en reste plus qu’une poignée aujourd’hui

Voici une machine à écrire la musique des années 1950, il n’en reste plus qu’une poignée aujourd’hui

Les utilisateurs du périphérique contrôlent l’emplacement des notes et des caractères sur la page à l’aide du compteur incurvé situé à gauche. En déplaçant la poignée vers le haut ou vers le bas d’une encoche, ils indiquent à la machine à écrire le réglage à effectuer. Si vous déplacez un cran vers le haut ou le bas, le caractère tombe d’un pas dans un sens ou dans l’autre.

Voici une machine à écrire la musique des années 1950, il n’en reste plus qu’une poignée aujourd’hui

Le résultat final, contrairement aux manuscrits écrits à la main, était censé être de qualité publiable. Selon certaines sources, les éditeurs, les éducateurs et d’autres musiciens auraient plus de facilité à produire des copies de partitions de musique en grande quantité. Les compositeurs, par contre, préféraient toujours écrire leur musique à la main. Bien que l’on pense qu’environ seulement une douzaine d’entre elles en état de fonctionnement existent toujours, elles figurent tout de même parfois dans les enchères en ligne et se vendent entre 6 000 $US et 12 000 $US.

Voici une machine à écrire la musique des années 1950, il n’en reste plus qu’une poignée aujourd’hui

Voici une machine à écrire la musique des années 1950, il n’en reste plus qu’une poignée aujourd’hui

Voici une machine à écrire la musique des années 1950, il n’en reste plus qu’une poignée aujourd’hui

Voici une machine à écrire la musique des années 1950, il n’en reste plus qu’une poignée aujourd’hui

Découvrez la machine à écrire la musique Keaton dans la vidéo ci-dessous :