L’Iran a émis un mandat d’arrêt contre le président Donald Trump suite à la mort du général Qassem Soleimani en janvier 2020. L’Iran a également demandé à Interpol de publier une notice rouge pour le président américain.

Une notice rouge est une demande faite aux forces de l’ordre du monde entier pour localiser et arrêter un individu en attendant son extradition, sa remise ou toute autre action légale. Cette notice est effectuée à la discrétion des autorités locales chargées de l’application de la loi.

L’Iran lance un mandat d’arrêt contre Donald Trump pour une attaque de drone mortelle

Ali Alghasi Mehr, le procureur général de Téhéran, a indiqué que des mandats d’arrêt avaient été émis pour 36 personnes liées à l’attaque fatale de drone sur le général Soleimani. Le président Trump, qui est en tête de liste, a affirmé que le général était responsable du meurtre de centaines de soldats américains et qu’il avait planifié d’autres attaques.

« Trente-six personnes impliquées dans l’assassinat de Hajj Qassem ont été identifiées, y compris des responsables politiques et militaires des États-Unis et d’autres gouvernements, ont reçu une notice rouge d’Interpol », a déclaré Alghasimehr, selon l’agence de presse officielle de la République islamique (IRNA).

L’Iran lance un mandat d’arrêt contre Donald Trump pour une attaque de drone mortelle

Comme rapporté par NBC News, un porte-parole d’Interpol a déclaré que sa constitution lui interdit d’entreprendre « toute intervention ou activité à caractère politique, militaire, religieux ou racial ».

Brian Hook, représentant spécial des Etats-Unis pour l’Iran, a décrit le mandat comme étant un coup de propagande qui ne serait pas pris au sérieux, selon BBC News. « Il s’agit d’une question de nature politique. Cela n’a rien à voir avec la sécurité nationale, la paix internationale ou la promotion de la stabilité. »

L’Iran lance un mandat d’arrêt contre Donald Trump pour une attaque de drone mortelle

En représailles à l’attaque du drone, l’Iran a tiré des missiles balistiques sur des bases militaires irakiennes où des forces américaines sont basées.

L’Iran lance un mandat d’arrêt contre Donald Trump pour une attaque de drone mortelle

Bien qu’il semble peu probable que le président Trump finisse par se faire arrêter, cette décision met en évidence les tensions croissantes entre l’Iran et les États-Unis. Les relations entre les deux pays sont devenues plus tendues après que le président Trump ait unilatéralement retiré les États-Unis de l’accord nucléaire de Téhéran avec les dirigeants mondiaux.