Une nouvelle étude publiée dans l’American Journal of Preventive Medicine suggère une corrélation entre le fait de vapoter de la nicotine et l’impuissance. En effet, les résultats indiquent que les hommes qui fument la cigarette électronique (e-cigarette ou vapoteuse) sont deux fois plus susceptibles de souffrir de dysfonction érectile que ceux qui ne vapotent pas.

L’étude, menée par des médecins de la New York University’s Grossman School of Medicine et la Johns Hopkins University School of Medicine, a inclus les données de l’étude PATH (Population Assessment of Tobacco and Health), en limitant le champ d’application aux hommes américains âgés de 20 à 65 ans qui ont répondu aux questions concernant les troubles de l’érection dans le cadre de l’enquête.

Les hommes qui vapotent sont deux fois plus susceptibles de souffrir de dysfonction érectile, selon une étude
Shutterstock

Sur les 13 711 participants inclus, environ 1 920 (14 %) ont déclaré consommer actuellement des produits du tabac autres que la cigarette. Environ la moitié des participants ont déclaré être d’anciens fumeurs, tandis que quelque 2 880 (21 %) se considéraient comme des fumeurs actifs. Contrairement aux hommes qui n’avaient jamais utilisé d’e-cigarette, les fumeurs étaient 2,2 fois plus susceptibles de déclarer avoir souffert de dysfonction érectile.

Les hommes qui vapotent sont deux fois plus susceptibles de souffrir de dysfonction érectile, selon une étude
Shutterstock

« Nos analyses ont pris en compte les antécédents de tabagisme des participants, y compris ceux qui n’avaient jamais fumé de cigarettes au départ. Il est donc possible que le vapotage quotidien de cigarettes électroniques soit associé à une probabilité plus élevée de dysfonction érectile, indépendamment des antécédents de tabagisme », a déclaré l’auteur principal de l’étude, le Dr Omar El Shahawy, dans un communiqué du NYU Langone.

Les hommes qui vapotent sont deux fois plus susceptibles de souffrir de dysfonction érectile, selon une étude
Shutterstock

Les chercheurs sont allés plus loin en excluant les personnes ayant des antécédents de maladies cardiovasculaires, connues pour provoquer des troubles de l’érection en raison d’une mauvaise circulation sanguine, ce qui a réduit le nombre de participants à 11 207, dont 1 143 (10,2 %) ont déclaré avoir connu des épisodes d’impuissance, 5,5 % d’entre eux ayant déclaré fumer occasionnellement et 2,5 % quotidiennement. Au total, les fumeurs d’e-cigarettes de cet échantillon ont souffert de troubles de l’érection 2,4 fois plus souvent que les non-fumeurs.

Les hommes qui vapotent sont deux fois plus susceptibles de souffrir de dysfonction érectile, selon une étude
Shutterstock

« Étant donné que de nombreuses personnes fument l’e-cigarette dans le but de réduire les méfaits du tabac ou pour tenter d’arrêter de fumer, nous devons étudier en profondeur la relation entre les produits de vapotage et la dysfonction érectile, et ainsi mieux comprendre les implications potentielles pour la santé sexuelle des hommes », a déclaré El Shahawy. « Nos résultats soulignent la nécessité d’étudier les modes d’utilisation des cigarettes électroniques qui sont relativement plus sûrs que le tabagisme. »