Un ancien banquier a renoncé à son emploi et a dépensé des milliers de dollars en modifications corporelles pour se transformer en reptile asexué. Tiamat Legion Medusa, de Los Angeles, qui s’appelait auparavant Richard Hernandez, a été abandonné dans les bois lorsqu’il était enfant et a partagé son parcours pour devenir un « reptoïde ».

À ce jour, il a dépensé plus de 60 000 $US pour des modifications corporelles, dont la castration, l’ablation des oreilles, la division de la langue et 18 implants de cornes. Et la métamorphose fantastique n’est pas terminée puisque le transsexuel prévoit une ablation du pénis et des dents, ainsi que d’autres tatouages pour passer de l’humain au reptilien.

Cet ancien banquier qui s’est transformé en reptile asexué après avoir été castré montre à quoi il ressemblait avant ses modifications
Tiamat Legion Medusa

« Les gens pensent que les personnes modifiées, surtout celles qui vont jusqu’à l’extrême pour ressembler à quelque chose dans un film de science-fiction, sont des losers et des idiots », a déclaré le sexagénaire, selon The Sun. « Dans ma vie antérieure d’homme, j’étais vice-président d’une banque dans l’une des plus grandes institutions financières du pays, JP Morgan Chase. Je veux que les gens sachent que les personnes modifiées sont tout aussi intelligentes, gentilles, aimantes et bonnes que n’importe qui d’autre. Ce n’est pas parce qu’on m’a enlevé les oreilles que mon cerveau s’est détaché et que je suis un idiot. »

Cet ancien banquier qui s’est transformé en reptile asexué après avoir été castré montre à quoi il ressemblait avant ses modifications
Tiamat Legion Medusa

L’Américain a dû survivre à la maltraitance infantile, à l’automutilation et au sida, sur le chemin du bonheur. Tiamat a déclaré qu’il a dû lutter contre le fait d’être né garçon et qu’il a fait son coming out en tant qu’homosexuel à l’âge de 11 ans, tandis que ses rêves de devenir une fille ont dû être cachés.

Cet ancien banquier qui s’est transformé en reptile asexué après avoir été castré montre à quoi il ressemblait avant ses modifications
Tiamat Legion Medusa

Tiamat a décidé de changer de carrière et de modifier son corps pour la première fois à la suite d’un diagnostic de SIDA, qui à l’époque était considéré comme une condamnation à mort. « Parce que je pensais que j’allais mourir, j’ai commencé à modifier mon corps, car j’avais l’impression d’être dans une course contre la montre », a déclaré Tiamat, qui s’est complètement rétabli de la maladie.

Cet ancien banquier qui s’est transformé en reptile asexué après avoir été castré montre à quoi il ressemblait avant ses modifications
Tiamat Legion Medusa

« Je supprime les parties de mon corps qui m’offensent, y compris certains de mes attributs physiques. Après être allé en enfer et en être revenu, après avoir enduré tant de cruauté de la part des humains, me transformer en quelque chose d’une autre espèce est ma propre façon de gérer la douleur et l’angoisse spirituelles, émotionnelles et psychologiques qui continuent à me tourmenter dans ma vie actuelle. Ce n’est peut-être pas la façon dont d’autres auraient géré les choses, mais c’est ma vie et je fais les choses à ma façon, et je continuerai à marcher au rythme de mon propre tambour. »

Cet ancien banquier qui s’est transformé en reptile asexué après avoir été castré montre à quoi il ressemblait avant ses modifications
Tiamat Legion Medusa

Devenu fluide, il a changé son nom légalement et dit vouloir être une source d’inspiration pour les personnes non binaires. « Je suis en train de devenir non-binaire, donc je préfère le pronom “ça”, tout comme ma propre espèce, les serpents. C’est mon objectif et ma mission de briser le binaire du genre et d’inspirer d’autres personnes à accepter et à apprécier les personnes non-binaires. »

Cet ancien banquier qui s’est transformé en reptile asexué après avoir été castré montre à quoi il ressemblait avant ses modifications
Tiamat Legion Medusa

Tiamat espère que sa transformation complète sera achevée en 2025 et qu’il aura sept nouvelles cornes ainsi qu’une pénectomie, c’est-à-dire l’ablation complète du pénis. « Je n’ai pas encore fini. Je vais recevoir d’autres cornes et continuer à battre mon propre record en tant qu’un des humains les plus modifiés au monde », a-t-il conclu.