Un homme qui a perdu son pénis à cause d’une infection en a reçu un nouveau sur le bras. Tandis que le nouveau pénis sur son bras devait être transféré à l’endroit où il devrait se trouver normalement, il est resté sur le bras de l’homme pendant quatre ans.

Malcolm MacDonald, âgé de 45 ans, a perdu son pénis en 2014 après qu’une infection du périnée se soit transformée en septicémie, ce qui a finalement provoqué la chute de son pénis.

Afin de donner à Malcolm un autre pénis, des chirurgiens lui en ont construit un nouveau sur le bras pour qu’il puisse être déplacé plus tard à l’endroit approprié. Malcom était censé être opéré en avril, mais en raison de la pandémie en cours, l’opération a été annulée.

Mais qu’est-il arrivé à son ancien appendice ? Eh bien, Malcolm l’a simplement mis à la poubelle. « J’avais lutté pendant des années contre une infection du périnée, mais je n’avais aucune idée des conséquences possibles. L’infection s’est propagée jusqu’à mes doigts et mes orteils et les a noircis. Quand j’ai vu mon pénis devenir noir, j’étais hors de moi. C’était comme dans un film d’horreur. J’étais complètement paniqué. »

« Je savais au fond de moi que j’allais le perdre. Puis, un jour, il est tombé par terre, alors je l’ai juste ramassé et mis dans la poubelle. Je suis allé à l’hôpital et ils m’ont dit que le mieux qu’ils pouvaient faire pour moi était de rouler le bout restant comme un petit roulé de saucisse. C’était déchirant. »

Pendant deux ans après l’incident, Malcolm a expliqué qu’il se sentait comme « l’ombre d’un homme » avant que son médecin lui suggère de prendre contact avec le professeur David Ralph, un expert en construction de phallus à l’University College Hospital de Londres. Le professeur Ralph a été surnommé le « maître du pénis ».

Le professeur Ralph a expliqué à Malcolm que le pénis devait être greffé sur son bras pendant deux ans avant qu’il ne soit retiré et posé au bon endroit, ce dont Malcolm était satisfait. Malcolm a reçu 50 000 £ (55 500 € ou 87 700 $CA) du NHS pour qu’il puisse aller de l’avant avec la procédure. Lorsqu’il a reçu le financement, Malcolm a déclaré que c’était comme vivre « tous ses Noëls d’un seul coup » et qu’il avait confiance dans le professeur Ralph.

Apparemment, les chirurgiens ont choisi le bras pour construire le nouveau pénis en raison de la qualité de la peau et de la sensation. Malcolm a ensuite fait prélever un morceau de peau sur son bras gauche et l’a fait rouler en forme de « pénis », avec ses propres vaisseaux sanguins et ses propres nerfs. Ils ont créé un urètre et installé deux tubes gonflés par une pompe à main, lui permettant d’avoir une érection « mécanique ».

Malcolm a expliqué ce que c’était de voir le pénis – qu’il a surnommé Jimmy – sur son bras pour la première fois : « Quand je l’ai vu sur mon bras pour la première fois, j’étais fier. Après tout ce que j’avais vécu, ce n’était pas du tout bizarre, c’était juste une partie de moi. J’étais comme n’importe quel autre homme, je ne pouvais pas le laisser seul. Je me suis dit que c’était la meilleure chose qui me soit arrivée. »

Si Malcolm était d’accord pour avoir la partie du corps supplémentaire sur son bras pendant deux ans, il ne pensait pas que cela finirait par rester là deux fois plus longtemps. « Bien sûr, c’est fou d’avoir un pénis sur le bras. Même moi, je n’y suis pas habitué. Mais quand on y pense, c’est vraiment incroyable. Qu’ils puissent me construire un nouveau pénis, c’est génial, mais qu’ils puissent le construire sur mon bras, c’est époustouflant. »

Malcolm espère retrouver sa virilité d’ici la fin de l’année.