Un homme italien parcourt 450 km à pied pour se calmer après s’être disputé avec sa femme

Un homme italien a fait la une des journaux après avoir parcouru 450 kilomètres pour se calmer après s’être disputé avec sa femme. Il s’est ensuite fait arrêter par la police et a reçu une amende pour avoir enfreint le confinement.

L’homme de 48 ans, qui a fait une promenade d’une semaine, aurait eu besoin d’apaiser sa colère après s’être disputé avec son épouse. Le mari et sa femme vivent à Côme, à l’extrême nord de l’Italie, à la frontière suisse. L’homme s’est rendu jusqu’à Fano, une ville située à 450 km au sud, sur la côte Adriatique.

« Je suis venu ici à pied, je n’ai utilisé aucun moyen de transport »

Un homme italien parcourt 450 km à pied pour se calmer après s’être disputé avec sa femme
AP

Lorsque la police a arrêté l’homme à 2 heures du matin pour violation des règles de confinement du pays, elle a eu du mal à croire qu’il avait marché si loin. Cependant, après avoir vérifié son nom, ils ont découvert que sa femme avait effectivement signalé sa disparition une semaine plus tôt, dans la ville de Côme. « Je suis venu ici à pied, je n’ai pas utilisé de moyen de transport », a-t-il déclaré à la police.

Les médias italiens ont rapporté que l’homme avait froid et était fatigué, mais qu’il semblait lucide. Cependant, il a admis qu’il n’avait pas réalisé jusqu’où il était allé pendant sa promenade. L’homme a déclaré aux médias que des inconnus lui avaient donné de la nourriture pendant sa longue marche, au cours de laquelle il a parcouru environ 60 km par jour. Le marcheur aurait dit aux policiers qu’il se sentait bien, mais était un peu fatigué.

Une longue promenade qui a coûté cher

Un homme italien parcourt 450 km à pied pour se calmer après s’être disputé avec sa femme
Google Maps

Comme l’Italie a imposé un couvre-feu de 22 heures à 5 heures du matin pour gérer la deuxième vague de coronavirus, la femme a dû payer une amende de 400 € (620 $CA) avant de récupérer son mari.