En Thaïlande, un homme a accidentellement oublié sa femme lors d'un voyage en voiture en raison de sa négligence, l'obligeant ainsi à marcher 20 km.

Boontom Chaimoon, âgé de 55 ans, et sa femme Amnuay Chaimoon, âgée de 49 ans, ont voyagé en voiture dimanche pour passer les vacances dans son village de la province de Maha Sarakham. Il a arrêté sa voiture sur le bord de la route pour aller aux toilettes à 3 heures du matin.

Comme il n'y avait pas de toilettes publiques à proximité, la femme est également sortie de la voiture et s'est rendue dans une jungle voisine pour se soulager. L'homme, cependant, n'a pas vu qu'elle était sortie de la voiture.

Lorsqu'elle est revenue, ni la voiture ni son mari n'étaient sur place. Elle s'est rapidement rendu compte que son mari avait quitté les lieux sans elle.

Daily News

Elle marche 20 km pour obtenir de l'aide

La femme a vite réalisé qu’il lui manquait son téléphone portable, qui se trouvait dans un sac à main à l'intérieur de la voiture.

Elle était seule et terrifiée au beau milieu de la nuit, mais elle a tout de même décidé de marcher pour trouver de l'aide.

Elle aurait parcouru environ 20 kilomètres à pied et serait arrivée dans le quartier de Kabin Buri vers 5 heures du matin.

La femme a pu entrer en contact avec la police locale, qui lui a demandé d'appeler son mari. Elle a essayé au moins 20 fois d'appeler son propre téléphone, mais n'a pas obtenu de réponse. Elle ne se souvenait pas du numéro de téléphone de son mari.

Daily News

Elle réussit à joindre son mari plusieurs heures plus tard

Avec l'aide de la police, elle a pu joindre son mari à 8 heures du matin.

Le mari pensait que sa femme dormait sur la banquette arrière pendant tout ce temps et n'avait aucune idée qu'elle n'était pas dans le véhicule.

Selon le média thaïlandais Daily News, l’homme avait déjà parcouru 159,6 km jusqu'à la province de Korat.

Après avoir réalisé ce qui s'était passé, il a fait demi-tour pour revenir chercher sa femme. Il s'est confessé à sa femme et a exprimé son regret sincère pour ce qu'il avait fait.