Le tableau emblématique de la Joconde de Léonard de Vinci, accroché au Louvre à Paris, a été attaqué récemment par un homme déguisé en vieille femme en fauteuil roulant qui a jeté un gâteau sur la peinture. Cependant, le tableau n’a pas été touché en raison du verre de protection qui l’entoure.

Selon le journal espagnol Marca, un témoignage a révélé que l’auteur du crime était un homme en fauteuil roulant qui portait une grosse perruque. À la grande surprise de tous, il s’est soudainement levé et a tenté de briser la vitre pare-balles de la Joconde, puis a étalé du gâteau sur la vitre.

Peu après l’incident, le personnel de sécurité du musée s’est empressé d’expulser l’homme de la salle, alors même que la foule continuait à photographier la situation. Comme le suggèrent les vidéos virales, on a vu les employés du musée retirer l’agresseur et nettoyer le verre terni.

Mona Lisa, un portrait en demi-longueur peint par l’artiste italien Léonard de Vinci, est considéré comme un chef-d’œuvre archétypal de la Renaissance italienne. Décrite comme « l’œuvre d’art la plus connue, la plus visitée, la plus écrite, la plus chantée, la plus parodiée du monde », elle est conservée dans la plus grande salle du Louvre, la Salle des États, qui abrite également d’autres tableaux vénitiens remarquables tels que Les Noces de Cana par Véronèse.

Un homme déguisé en vieille femme en fauteuil roulant enduit la Joconde de gâteau au Louvre
Twitter

Au fil des ans, plusieurs personnes ont tenté de voler ou détruire la Joconde. En 1911, il a été volé au musée par un employé, et en 1956, le Bolivien Ugo Ungaza Villegas a jeté une pierre sur la Joconde alors qu’elle était exposée. Ces incidents ont été suivis de plusieurs autres dans les années qui ont suivi.

Un homme déguisé en vieille femme en fauteuil roulant enduit la Joconde de gâteau au Louvre
Twitter

Le musée attire des milliers de visiteurs chaque année en raison de l’identité mystérieuse du sujet, de son expression énigmatique et des techniques artistiques incomparables utilisées par le peintre.