Être bouilli vivant est un sort horrible pour tout animal, mais pendant des siècles, c’est ainsi que nous avons cuisiné les homards, convaincus qu’ils ne ressentaient pas la douleur. Mais comme les chercheurs ont découvert que les crustacés subissent un traumatisme lorsqu’ils sont cuits vivants, les chefs cuisiniers ont été poussés à trouver des méthodes de cuisson plus humaines, rapporte Mail Online.

Aujourd’hui, les vétérinaires exigent que ce procédé, qui peut prendre jusqu’à 15 minutes pour tuer un homard, soit interdit pour cause de cruauté envers les animaux. L’interdiction de faire bouillir les homards vivants est déjà en vigueur en Suisse, en Norvège, en Autriche et en Nouvelle-Zélande.

Des preuves montrent que les homards souffrent lorsqu’ils sont bouillis vivants

De nombreuses grandes cuisines utilisent déjà des dispositifs d’assommage électroniques, qui, selon elles, améliorent le goût puisque les crustacés libèrent des hormones désagréables lorsqu’ils sont stressés.

Des preuves montrent que les homards souffrent lorsqu’ils sont bouillis vivants

« À mon avis, non seulement c’est plus humain, mais cela améliore aussi la qualité de la viande », a déclaré au Mail Online le célèbre chef cuisinier Giorgio Locatelli, qui dirige le restaurant Locand Locatelli, étoilé au Michelin. « Il y a de nombreuses années, ma femme a vu un chef cuisinier mettre un homard vivant dans une marmite dans notre cuisine et a failli divorcer. Depuis lors, nous utilisons un dispositif d’assommage. »

Des preuves montrent que les homards souffrent lorsqu’ils sont bouillis vivants

Gary Jones, chef exécutif du Manoir aux Quat’Saisons de Raymond Blanc, dans l’Oxfordshire, a déclaré qu’il utilisait un appareil à assommage d’une valeur de 3 200 £ (3 600 € ou 5 600 $CA) depuis des années. « Il est très rapide, efficace et facile à utiliser », a-t-il déclaré. « Non seulement cette machine est plus humaine que les méthodes traditionnelles, mais nous constatons une amélioration de la qualité du produit. »