Le gymnaste russe Ivan Kuliak, qui a arboré le symbole Z associé à l’invasion de l’Ukraine par son pays, a déclaré qu’il ne regrettait pas son geste. Kuliak s’est classé troisième samedi lors d’une épreuve de la Coupe du monde de gymnastique à Doha et a apposé le symbole sur son débardeur en acceptant sa médaille sur le podium. Le gagnant de l’épreuve était l’Ukrainien Illia Kovtun.

Le Z est désormais associé au soutien à l’invasion de l’Ukraine par la Russie et a été apposé sur le côté de chars et d’autres véhicules. Kuliak a suscité des condamnations en portant ce symbole, la Fédération internationale de gymnastique (FIG) le qualifiant de « comportement choquant » et demandant à la Gymnastics Ethics Foundation d’enquêter.

Ce gymnaste russe explique pourquoi il a porté le « symbole de guerre Z » à côté d’un athlète ukrainien
Doha World Cup

Cependant, selon MailOnline, le jeune homme de 20 ans est resté défiant face à une interdiction de pratiquer ce sport, déclarant aux médias d’État russes : « Si j’avais une seconde chance et que je pouvais choisir de sortir avec la lettre “Z” sur ma poitrine ou non, je ferais la même chose. Je l’ai vu sur nos militaires et j’ai regardé ce que ce symbole signifie. Il s’est avéré que c’est “pour la victoire” et “pour la paix”. Je voulais simplement montrer ma position. En tant qu’athlète, je me battrai toujours pour la victoire et je jouerai pour la paix. »

Ce gymnaste russe explique pourquoi il a porté le « symbole de guerre Z » à côté d’un athlète ukrainien
GETTY

À partir du 7 mars, les athlètes et les entraîneurs russes ont été interdits d’événements internationaux, conformément aux sanctions imposées au pays par les organes directeurs mondiaux de la plupart des autres sports, mais la participation de Kuliak à cet événement avait été acceptée avant cette date.

Ce gymnaste russe explique pourquoi il a porté le « symbole de guerre Z » à côté d’un athlète ukrainien
Doha World Cup

Entre-temps, les différentes instances dirigeantes du tennis international se sont associées pour une campagne qui leur permettra de faire don de 100 000 $US (92 000 € ou 129 000 $CA) aux efforts humanitaires en Ukraine. L’ATP, la WTA et la Fondation internationale du tennis ont également fait un don à la Fédération ukrainienne de tennis. La Fondation Wimbledon a fait des dons supplémentaires à la Croix-Rouge britannique et au Comité d’urgence pour les catastrophes naturelles.

Ce gymnaste russe explique pourquoi il a porté le « symbole de guerre Z » à côté d’un athlète ukrainien
Doha World Cup

Au BNP Paribas Open d’Indian Wells, en Californie, cette semaine, des rubans bleus et jaunes seront remis aux joueurs pour qu’ils les portent pendant la compétition. Les joueurs de tennis russes et biélorusses ont été informés qu’ils pouvaient continuer à participer à des tournois à titre individuel, mais qu’ils devaient jouer sans drapeau national. Les équipes nationales ont été interdites de compétition.