Le gouverneur de la Floride, Ron DeSantis, a publié une proclamation selon laquelle une résidente de son État est la détentrice « légitime » du titre de 500 yards nage libre de la NCAA remporté par la nageuse transgenre Lia Thomas la semaine dernière.

Jeudi dernier, Lia Thomas est entrée dans l’histoire en devenant la première athlète transgenre connue à remporter un championnat universitaire américain de natation, lorsqu’elle a remporté le titre à Atlanta. Cependant, sa victoire a provoqué une réaction négative parmi les politiciens de droite ainsi que les groupes qui s’opposent à ce que les athlètes transgenres prennent part aux compétitions féminines.

Le gouverneur de Floride refuse de reconnaître la nageuse transgenre Lia Thomas comme la gagnante de la course
GETTY

Mardi, DeSantis, que beaucoup voient comme un prétendant républicain à la prochaine élection présidentielle américaine, a déclaré qu’Emma Weyant, une résidente de Floride qui concourt pour l’Université de Virginie et a terminé deuxième derrière Thomas, était la « gagnante légitime » de la course, rapporte la BBC.

« Les hommes ne devraient pas être en compétition avec des femmes comme Emma Weyant », a écrit DeSantis dans sa proclamation. « La Floride rejette les efforts de la NCAA pour détruire l’athlétisme féminin, désapprouve le fait que la NCAA élève l’idéologie au-dessus de la biologie, et s’offusque que la NCAA essaie de rendre les autres complices d’un mensonge. »

Le gouverneur de Floride refuse de reconnaître la nageuse transgenre Lia Thomas comme la gagnante de la course
GETTY

La politique de l’USA Swimming stipule que les athlètes transgenres doivent suivre un traitement hormonal substitutif pendant trois ans avant d’être autorisés à concourir. Il manque six mois à Thomas pour atteindre cet objectif, mais la NCAA a décidé de ne pas adopter les règles de l’USA Swimming et a autorisé la nageuse à concourir à Atlanta.

La proclamation de DeSantis n’a pas le pouvoir de changer le résultat de la semaine dernière et s’inscrit dans la continuité des politiques menées en Floride qui sont considérées comme visant la communauté LGBTQ+. En juin, il a signé la loi sur l’équité dans les sports féminins, qui interdit à toute personne assignée comme homme à la naissance de concourir dans les sports pour filles et pour femmes.

Le gouverneur de Floride refuse de reconnaître la nageuse transgenre Lia Thomas comme la gagnante de la course
GETTY

Thomas a reçu à la fois du soutien et des critiques. Lundi, le président de World Athletics, Sebastian Coe, a déclaré que les athlètes transgenres représentaient un risque pour l’intégrité du sport féminin. Mais certaines des autres nageuses ont montré leur soutien. Erica Sullivan, du Texas, qui a terminé troisième derrière Thomas et Weyant au 500 yards nage libre, a écrit un essai pour Newsweek dans lequel elle soutient que le sport féminin a d’autres problèmes bien plus importants à régler.

Le gouverneur de Floride refuse de reconnaître la nageuse transgenre Lia Thomas comme la gagnante de la course
GETTY

« En tant que femme dans le sport, je peux vous dire que je sais quelles sont les véritables menaces qui pèsent sur le sport féminin : les abus et le harcèlement sexuels, l’inégalité des salaires et des ressources et le manque de femmes à la direction. Les filles et les femmes transgenres ne figurent nulle part sur cette liste », écrit Sullivan.