Une famille a organisé une gender reveal party pour leur fille de huit ans après qu’elle leur a dit « Je ne me sens pas comme un garçon ».

Lorsque Ella Scott, originaire de l’Ontario, au Canada, a dit à ses parents, Nikki et Graham Scott, qu’elle ne se sentait pas comme un garçon, ils ont d’abord pensé qu’elle traversait peut-être une phase. Mais ils ont vite compris qu’elle était sérieuse.

« C’est comme si Ella avait toujours su, mais pas nous »

« Nous avons organisé une gender reveal party pour notre fille transgenre de 8 ans »
Nikki Scott

« Nous avons toujours su qu’elle était un peu différente quand elle était petite, car elle était toujours amie avec des filles et jouait avec des jouets de La Reine des neiges », a déclaré Nikki au Daily Mail. « J’ai deux autres enfants, les frères d’Ella, qui jouent à la dure, mais Ella n’a jamais voulu se joindre à eux. »

« A l’âge de six ans, elle a voulu commencer à porter des vêtements de filles comme des jupes et des robes. Je dois admettre que je pensais que ce n’était peut-être qu’une phase. »

« Un Halloween, nous avons décidé de laisser Ella choisir son propre costume et elle voulait être un chat, alors elle a porté une jupe et des oreilles de chat. Aucun de nous ne savait quelle était la bonne chose à faire, alors nous avons montré à Ella des livres sur les personnes transgenres parce qu’elle n’avait pas les mots pour le dire. Finalement, elle a dit : “Je ne suis pas un garçon, je ne me sens pas comme ça à l’intérieur”. »

Les parents d’Ella étaient confus

« Nous avons organisé une gender reveal party pour notre fille transgenre de 8 ans »
Nikki Scott

« Nous nous demandions si elle était trop jeune et si nous faisions la bonne chose », a déclaré Nikki. « Nous voulions nous assurer que ce que nous faisions n’était pas nuisible ou préjudiciable. »

Ils ont consulté un psychologue du centre local de santé mentale pour enfants Reach Out Centre for Kids, qui s’est assuré qu’ils faisaient ce qu’il fallait.

« À partir de là, nous avons laissé Ella prendre l’initiative. En première année, elle a commencé à utiliser le pronom “elle” et a fini par se laisser pousser les cheveux et porter des vêtements de fille. »

« La première année était déroutante parce que certains camarades disaient qu’elle n’était pas une fille. Nous avons donc choisi de déplacer Ella et le reste de nos enfants dans une autre école. »

Une nouvelle école pour Ella et ses frères

« Nous avons organisé une gender reveal party pour notre fille transgenre de 8 ans »
Nikki Scott

« La nouvelle école d’Ella était un endroit parfait pour qu’elle explore davantage sa personne. Ses enseignants la soutenaient. Elle a également un grand groupe d’amis qui la soutiennent. »

Le couple a récemment organisé une gender reveal party afin qu’Ella puisse révéler son parcours à leur famille élargie. Les proches ont été d’un grand soutien et ont cessé de faire référence à l’ancien nom de garçon d’Ella.

« Comme prévu, la famille a réagi avec beaucoup de soutien et d’amour lorsqu’elle a fait son coming-out. C’est sa famille et son foyer. C’est son espace de sécurité. »

Nikki documente le parcours de transition d’Ella sur sa page Instagram

« Nous avons organisé une gender reveal party pour notre fille transgenre de 8 ans »
Nikki Scott

« Lorsqu’elle a amorcé sa transition, j’ai trouvé des tas de ressources pour les jeunes, mais pas pour les enfants. Dans la plupart des cliniques locales, vous devez commencer la puberté avant de pouvoir être admis et cela signifie qu’Ella n’est pas admissible. »

« Je veux que les parents sentent qu’ils ont un espace sûr, car nous n’avions personne d’autre pour nous aider au début de notre parcours. Ma page Instagram a pour but de sensibiliser les gens aux enfants transgenres et de créer une communauté de soutien pour les parents. »