Une artiste tente de montrer aux femmes à quel point leurs règles sont spéciales en appliquant du sang de ses règles sur son visage. Gabrielle Schlegel, originaire du Canada, a eu peur de le dire à sa mère lorsqu’elle a eu ses premières règles à l’âge de 13 ans. Quand elle est devenue sexuellement active à l’adolescence, ses menstruations étaient devenues une chose qu’elle redoutait.

Cependant, tout a changé en octobre 2014, lorsque Gabrielle a découvert la spiritualité et le yoga. Et après avoir vu une femme sur Instagram peindre avec le sang de ses règles, l’artiste passionnée a décidé de faire de même en recueillant son sang dans une coupe menstruelle.

Cette femme utilise le sang de ses règles comme masque facial pour « traiter les poussées d’acné »

« Mis à part les sentiments de malpropreté et de honte malheureusement communs, en tant qu’adolescente, j’avais l’impression que mes règles étaient une grave nuisance », a-t-elle déclaré. « Plusieurs femmes ont honte de leurs règles, simplement parce qu’elles ont appris à se sentir de cette façon. Dans la société, nous sommes encouragés à rester discrets au sujet de nos processus les plus innés, ceux qui donnent la vie humaine. »

Cette femme utilise le sang de ses règles comme masque facial pour « traiter les poussées d’acné »

L’artiste prend également le temps de se détendre avec des masques faciaux de sang qui, selon elle, aident à prévenir les éruptions d’acné et à donner un look éclatant à sa peau. À présent, elle ne craint plus ses saignements mensuels et souhaite plutôt célébrer le fait d’être une femme.

Cette femme utilise le sang de ses règles comme masque facial pour « traiter les poussées d’acné »

« Pendant des milliers d’années, les sociétés ont été dirigées par des hommes et par des idéaux plus masculins, où les règles n’étaient pas célébrées ni acceptées », a-t-elle déclaré. « De ce fait, des générations de mères embarrassées ont appris par inadvertance à leurs filles à ressentir la même honte que leur mère leur avait appris à ressentir en ce qui concerne les saignements mensuels. »

Cette femme utilise le sang de ses règles comme masque facial pour « traiter les poussées d’acné »

« Me voir dans le miroir, le sang répandu sur mon visage, m’a vraiment permis de réaliser qu’il n’y avait absolument rien de dégoûtant dans le sang menstruel. En fait, il est complètement inoffensif et se manifeste sans aucune blessure au corps. C’est le fluide le plus sacré que le corps humain est capable de sécréter. »

Cette femme utilise le sang de ses règles comme masque facial pour « traiter les poussées d’acné »

À présent, Gabrielle souhaite que d’autres femmes fassent l’expérience de la libération qui découle de l’utilisation du sang de leurs règles pour se connecter à leur corps. « Je veux aider les autres à se sentir bien. Nos vies sont devenues tellement orientées vers l’apparence à cause de l’influence des médias sociaux. Je savais que ce serait l’outil parfait pour toucher plusieurs personnes avec mon message. »