Une photographe coréenne a commencé à prendre des photos de sans-abris alors qu’elle étudiait encore la photographie.

En prenant des photos dans les rues, elle a reconnu l’un des hommes comme son propre père qu’elle n’avait pas vu depuis plusieurs années, depuis que ses parents s’étaient séparés.

Une photographe prenait des photos d’un homme sans-abri et elle a réalisé que c’était son père perdu depuis longtemps

Diana Kim n’avait que 5 ans quand ses parents se sont séparés et son père a disparu. La mère de Kim a eu des difficultés, habitant chez différents proches et amies avec sa petite fille, restant parfois dans des parcs ou passant la nuit dans leur voiture. Mais Kim a considéré cette expérience comme une chance de développer ses compétences de survie.

Une photographe prenait des photos d’un homme sans-abri et elle a réalisé que c’était son père perdu depuis longtemps

Le père de Kim avait un studio de photographie et elle a dit que son intérêt pour la photographie avait commencé avec lui. Elle a commencé à prendre des photos de sans-abris à l’université dans le cadre d’un projet et elle a continué à le faire lorsqu’elle est devenue photographe professionnelle. Ce projet lui tenait à coeur, probablement à cause de sa dure enfance et du fait qu’elle pouvait mieux les comprendre.

Une photographe prenait des photos d’un homme sans-abri et elle a réalisé que c’était son père perdu depuis longtemps

Pendant qu’elle faisait de la photo dans les rues d’Honolulu, elle a réalisé que l’une des personnes sans abri qu’elle avait photographiées était en fait son propre père perdu depuis longtemps. Elle essaya de lui parler, mais il était très mal en point, physiquement et mentalement, alors il refusa même de parler à la jeune photographe. Elle l’a approché plusieurs fois en essayant d’attirer son attention, sans succès. Il ne la regardait même pas.

Une photographe prenait des photos d’un homme sans-abri et elle a réalisé que c’était son père perdu depuis longtemps

Même si son père a refusé de la reconnaître, elle n’a jamais abandonné. Elle retournait le voir et essayait de lui parler en espérant avoir une réponse. Et une photo. C’était navrant pour Kim de voir son père en si mauvaise forme et ne pouvoir rien y faire. Le regarder à travers l’objectif de l’appareil photo était sa façon de rester près de lui.

Une photographe prenait des photos d’un homme sans-abri et elle a réalisé que c’était son père perdu depuis longtemps

Un jour, le père de Kim a eu une crise cardiaque dans la rue et quelqu’un a appelé une ambulance. À l’hôpital, en convalescence après la crise cardiaque, il a commencé à recevoir un traitement pour ses problèmes mentaux. Cela peut sembler très étrange, mais la crise cardiaque lui a sauvé la vie.

Une photographe prenait des photos d’un homme sans-abri et elle a réalisé que c’était son père perdu depuis longtemps

Recevoir le bon traitement a fait une énorme différence et la condition du père de Kim s’est grandement améliorée. Lui et sa fille travaillent maintenant à bâtir leur relation tous les jours et à faire des activités parent-enfant qu’ils n’avaient jamais faites auparavant, comme aller au cinéma, faire une balade en voiture ou simplement marcher sur la plage.

Une photographe prenait des photos d’un homme sans-abri et elle a réalisé que c’était son père perdu depuis longtemps

« Cette histoire n’est pas simplement la mienne… c’est l’histoire de chacun. Nous connaissons probablement tous quelqu’un qui est sans abri ou qui a déjà été sans abri. J’espère que cela contribuera à humaniser l’itinérance pour notre communauté », a déclaré Kim.

Une photographe prenait des photos d’un homme sans-abri et elle a réalisé que c’était son père perdu depuis longtemps

« Plus j’apprends à le connaître, plus je me connais… Je suis tellement reconnaissante que le temps et la persévérance nous aient permis de nous voir pour ce que nous sommes vraiment », a déclaré Kim.

Une photographe prenait des photos d’un homme sans-abri et elle a réalisé que c’était son père perdu depuis longtemps

« Si, au début, vous ne réussissez pas, essayez encore ! »

Une photographe prenait des photos d’un homme sans-abri et elle a réalisé que c’était son père perdu depuis longtemps