Nous avons vu beaucoup d’affrontements impliquant des masques, y compris des bagarres verbales et des altercations physiques entre des clients et des policiers. Cependant, celle-ci pourrait bien remporter la palme.

Récemment, une journée de travail normale s’est transformée en un véritable spectacle dans un magasin Verizon situé sur le boulevard Galleria à Roseville, en Californie.

Une femme urine sur le sol d’un magasin Verizon à Roseville après avoir refusé de porter un masque

Lors d’un appel au 911, une opératrice dit à un policier que trois personnes « refusent de partir et ne portent pas de masque. Ils lui ont demandé plusieurs fois [de mettre son masque] et elle refuse. »

Environ trois minutes plus tard, la téléphoniste dit au policier : « Ils rappellent et m’informent que cette femme baisse son pantalon et est en train d’uriner dans l’entreprise ».

Une femme urine sur le sol d’un magasin Verizon à Roseville après avoir refusé de porter un masque

Michelle Davidson, une autre cliente présente lors de l’incident, a déclaré : « C’est totalement déplacé. Nous ne sommes pas des animaux ».

La police de Roseville s’est rendue sur les lieux et a confirmé l’incident à CBS13. Le porte-parole Rob Baquera dit que les policiers ont arrêté la femme après avoir trouvé dans son véhicule plusieurs objets volés dans un magasin d’articles de sport situé à proximité.

« Je n’ai pas vraiment grand-chose à dire, sauf que ce n’est probablement pas la bonne façon de réagir. Il suffit de porter le masque ou de partir », a déclaré Kelly Berger.

« Je suis très déçue que notre société ait choisi de laisser le virus nous diviser », a déclaré Mme Davidson.

Une femme urine sur le sol d’un magasin Verizon à Roseville après avoir refusé de porter un masque

Heidi Flato, porte-parole de Verizon, a déclaré que la société exigeait que tous les clients portent un masque dans leurs magasins. Mme Flato a déclaré que l’incident ne concernait pas seulement la politique de masques de la société, mais qu’elle ne ferait pas de commentaires supplémentaires sur ce qui s’est passé.