Toutes les 40 secondes, une personne se suicide. Malgré les multiples suicides qui se sont produits au cours des dernières années, la stigmatisation et le manque d’éducation sont toujours présents dans les discussions sur la santé mentale et le suicide.

Une utilisatrice Twitter, diplômée de l’Université Howard, a fait part de sa propre expérience en publiant une série de textos déchirants échangés entre elle et son ami Shawn avant qu’il ne se suicide.

Ce dernier échange de textos entre une femme et son ami avant qu’il ne s’enlève la vie est un rappel douloureux qu’il faut prendre soin de nos amis

Les messages ont commencé lorsque son ami lui a demandé si elle avait des plans pour la soirée. Elle a ensuite répondu qu’elle se préparait pour une grande présentation. Shawn a ensuite dit quelque chose qui a inquiété la fille : « En fait, j’avais besoin d’une amie. Je suis dans un endroit sombre en ce moment ». Elle lui a ensuite demandé : « De quoi as-tu besoin ? » La paire s’est alors donné rendez-vous ce soir-là, mais quand elle est arrivée chez lui, il était déjà trop tard.

Ce dernier échange de textos entre une femme et son ami avant qu’il ne s’enlève la vie est un rappel douloureux qu’il faut prendre soin de nos amis

Ce dernier échange de textos entre une femme et son ami avant qu’il ne s’enlève la vie est un rappel douloureux qu’il faut prendre soin de nos amis

Ce dernier échange de textos entre une femme et son ami avant qu’il ne s’enlève la vie est un rappel douloureux qu’il faut prendre soin de nos amis

Ce dernier échange de textos entre une femme et son ami avant qu’il ne s’enlève la vie est un rappel douloureux qu’il faut prendre soin de nos amis

Ce dernier échange de textos entre une femme et son ami avant qu’il ne s’enlève la vie est un rappel douloureux qu’il faut prendre soin de nos amis

Ce dernier échange de textos entre une femme et son ami avant qu’il ne s’enlève la vie est un rappel douloureux qu’il faut prendre soin de nos amis

Le suicide est la deuxième principale cause de décès chez les personnes âgées de 15 à 34 ans et les hommes ont quatre fois plus de risques de se suicider que les femmes. Malheureusement, la femme n’a pas pu rejoindre son ami à temps, mais elle a pris les bonnes décisions. Le meilleur moyen de prévenir le suicide est de connaître les facteurs de risque, tels que la dépression et les signes avant-coureurs, notamment : la tristesse et les sautes d’humeur, le calme soudain, le retrait, les traumatismes récents, les changements de personnalité et les menaces de suicide.