Une femme s’est inséré un ressort en métal dans la vagin en pensant que cela servirait de méthode contraceptive et l’a laissé dans son corps pendant environ six mois. La femme anonyme de Zhongshan, dans la province du Guangdong, dans le sud de la Chine, pensait que le ressort agirait comme dispositif intra-utérin (DIU), communément appelé stérilet, et l’empêcherait de tomber enceinte.

Cependant, cela n’a pas fonctionné. Le ressort n’a été découvert que lorsque la mère de trois enfants est arrivée à l’hôpital à nouveau enceinte et a demandé un avortement. Selon la gynécologue Fu Junhong, la femme de 31 ans s’est rendue à l’hôpital de Minzhong alors qu’elle était enceinte de cinq mois pour demander l’interruption de sa grossesse.

Ce n’est que lorsque les médecins ont voulu vérifier l’état de santé du bébé qu’ils ont fait la découverte choquante du ressort, qui mesurait cinq centimètres de diamètre et était coincé à l’intérieur de son corps.

Une femme s’est inséré un ressort dans le vagin en pensant que cela fonctionnerait comme contraceptif

La docteure Junhong, qui a soigné la femme à la fin du mois de juillet, a déclaré ce qui suit : « Elle était enceinte de cinq mois et est venue à notre hôpital pour une procédure d’avortement. Lors de nos vérifications, nous avons trouvé des anneaux coincés entre son vagin et son col utérin. Le ressort avait déjà été enveloppé par les tissus vaginaux ».

Une femme s’est inséré un ressort dans le vagin en pensant que cela fonctionnerait comme contraceptif

Le ressort a dû être retiré lors d’une intervention chirurgicale d’urgence, au cours de laquelle les chirurgiens ont été obligés d’utiliser une paire de pinces pour couper le ressort et le retirer du corps de la femme « morceau par morceau ». Le ressort a été coupé en sept morceaux individuels, dont chacun a été extrait du corps de la patiente au cours d’une opération de 40 minutes, a annoncé l’hôpital.

Une femme s’est inséré un ressort dans le vagin en pensant que cela fonctionnerait comme contraceptif

« Elle pensait que l’insertion d’un ressort dans son corps empêcherait d’autres grossesses », a déclaré la docteure Junhong. « Elle l’a trouvé par terre dans son atelier. Elle l’a ramassé, l’a lavé puis l’a inséré. On ne sait pas ce qu’elle fait dans la vie. Elle a fait cela toute seule il y a environ six mois. C’était très peu scientifique et très peu hygiénique. »

Heureusement, la femme âgée de 31 ans n’a subi aucune lésion tissulaire ni infection et a reçu son congé de l’hôpital peu de temps après. On ne sait pas si elle s’est fait avorter.

Un DIU est un petit dispositif en plastique et en cuivre en forme de T qui est placé dans l’utérus et libère du cuivre pour altérer le mucus cervical, ce qui empêche les spermatozoïdes d’atteindre l’ovule et de survivre. Lorsqu’il est inséré correctement – par un médecin ou une infirmière dans un environnement sûr et hygiénique – le stérilet est efficace à 99 % pour prévenir la grossesse.