Alia Ismail est en train de redevenir une femme après six ans de transition médicale en homme. Alia, originaire du Michigan, a fait son coming out à l’âge de 18 ans, adoptant des pronoms masculins et s’habillant de manière plus masculine.

Alia a changé son nom en Issa dans les années qui ont suivi, et à l’âge de 20 ans, elle a commencé une transition médicale qui comprenait une double mastectomie ainsi que la prise d’hormones masculines pour augmenter la testostérone.

Cette femme qui a fait une transition en homme a décidé de faire une détransition en femme
Alia Ismail

« J’ai fait mon coming out à 18 ans », a déclaré Alia, selon le Daily Mail. « J’utilisais des pronoms masculins et je m’habillais de façon masculine. À l’âge de 20 ans, j’ai eu une transition médicale au cours de laquelle j’ai commencé une thérapie hormonale et changé légalement de nom en août 2015, suivie d’une double mastectomie en 2016. »

« Lorsque j’ai fait mon premier coming out en tant que gay, ma famille était assez ouverte. Mes grands-parents m’acceptaient, mais ne comprenaient pas ma transition. Au fil du temps, ma mère a commencé à mieux comprendre mes sentiments. »

Cette femme qui a fait une transition en homme a décidé de faire une détransition en femme
Alia Ismail

Alia, aujourd’hui âgée de 27 ans, a estimé que sa nouvelle identité ne reflétait pas vraiment qui elle était après la transition, et après mûre réflexion, elle a opté pour une détransition en femme et utilise désormais les pronoms ils/elles.

« Je ne regrette pas de m’être fait opérer ou d’avoir pris des hormones », a déclaré Alia. « Cela a été un moment décisif dans mon évolution vers la personne que je suis aujourd’hui. Ma famille savait que j’étais assez courageuse pour me lancer dans cette nouvelle aventure et était fière de moi parce que je restais fidèle à moi-même. »

Cette femme qui a fait une transition en homme a décidé de faire une détransition en femme
Alia Ismail

« J’ai arrêté de prendre des hormones et je me suis fait épiler au laser. Je n’ai pas de projet immédiat de faire autre chose, mais je suis consciente que les choses pourraient changer à l’avenir. Mon taux de testostérone a chuté de façon spectaculaire, mais mon taux d’œstrogène est resté inchangé. »

« Cela ne fait qu’un an que je ne prends plus d’hormones après avoir passé environ sept ans à prendre de la testostérone. Mon corps a seulement besoin de temps pour s’adapter, et on verra si je dois prendre quelque chose pour augmenter mon taux d’œstrogènes plus tard. »

Cette femme qui a fait une transition en homme a décidé de faire une détransition en femme
Alia Ismail

Alia a été très ouverte sur son combat et souhaite aider les autres qui ont des questions d’identité. « Je crois que ceux qui ne comprennent pas le font par ignorance et par manque d’empathie », poursuit Alia. « Les décisions sont difficiles, quelles qu’elles soient, et j’espère qu’au lieu de projeter leurs peurs et leurs jugements, les gens pourront être plus ouverts d’esprit pour comprendre. »