Elon Musk, directeur général de Tesla, est en passe de recevoir un bonus de 23 milliards de dollars américains (21 milliards d’euros ou 29 milliards de dollars canadiens). Le milliardaire devrait recevoir cette prime après que le constructeur de voitures électriques a dépassé les prévisions trimestrielles de bénéfices et de revenus.

Selon les données IBES de Refinitiv, le constructeur automobile le plus précieux au monde a déclaré un chiffre d’affaires de 18,8 milliards de dollars pour le premier trimestre clos le 31 mars, contre des estimations de 17,8 milliards de dollars. Ce chiffre est en hausse de 81 % par rapport à l’année précédente.

Elon Musk s’apprête à recevoir un bonus de 23 milliards de dollars
Reuters

Depuis le début de la pandémie, Tesla a enregistré des livraisons et des bénéfices records pendant plusieurs trimestres, alors que ses concurrents à travers le monde étaient aux prises avec des problèmes de chaîne d’approvisionnement, rapporte The Guardian.

« Nos usines ont fonctionné en dessous de leurs capacités pendant plusieurs trimestres, la chaîne d’approvisionnement étant devenue le principal facteur limitant, ce qui devrait se poursuivre jusqu’à la fin de 2022 », a déclaré Tesla dans un communiqué. Les actions de Tesla ont augmenté de 4 % après la clôture de la bourse.

Elon Musk s’apprête à recevoir un bonus de 23 milliards de dollars
Reuters

Tesla a augmenté ses prix en Chine, aux États-Unis et dans d’autres pays, après que son PDG, Elon Musk, a déclaré en mars que le constructeur américain de voitures électriques était confronté à une importante pression inflationniste sur les matières premières et la logistique dans le contexte de la crise en Ukraine.

Elon Musk s’apprête à recevoir un bonus de 23 milliards de dollars
Reuters

Elon Musk a mis les médias sociaux en ébullition lorsqu’il a proposé d’acheter le géant technologique Twitter la semaine dernière. Cette offre a provoqué une onde de choc dans le monde des affaires, mais a également suscité des inquiétudes quant au fait que Musk se détourne du constructeur de voitures électriques à un moment où celui-ci accélère la production dans de nouvelles usines à Berlin et au Texas.