Parfois, une image est si terrible et si triste qu’elle reste longtemps gravée dans l’esprit même après avoir détourné le regard. Le photojournaliste Justin Sullivan, âgé de 28 ans, de Cape Town, en Afrique du Sud, a pris un tel cliché. Il a capturé une scène qui montre la douloureuse réalité du commerce de l’ivoire.

La photographie de Sullivan, intitulée Disconnected, a été prise dans le nord du Botswana, où le braconnage de l’ivoire préoccupe de plus en plus les environnementalistes. On y voit un éléphant assassiné dont la trompe et les défenses ont été violemment coupées. Des braconniers d’ivoire auraient mutilé l’animal à l’aide d’une scie à chaîne.

Une photo choquante montre un éléphant mutilé dont les défenses et la trompe ont été coupées par des braconniers

Sullivan était en train de filmer au Botswana pour une entreprise privée lorsqu’il a entendu des gardes forestiers discuter de l’éléphant abattu. « Ils ont dit qu’un éléphant venait d’être braconné, alors j’ai demandé à être emmené sur le site », a déclaré Sullivan. « À mon arrivée, j’ai utilisé un drone pour capturer l’image que j’ai intitulée Disconnected. »

« La perspective de la photo donne un contexte à la situation que vous ne pourriez jamais voir depuis le sol. L’altitude où le cliché a été capturé met l’accent sur l’isolement et souligne non seulement la déconnexion physique de l’animal, mais également notre déconnexion de la situation. »

Une photo choquante montre un éléphant mutilé dont les défenses et la trompe ont été coupées par des braconniers

« Les gens ont manifestement réagi avec des sentiments mitigés de colère et de tristesse, en particulier avec la levée récente de l’interdiction de chasser au Botswana. Cette photo a suscité un dialogue constructif sur la situation des éléphants et sur la façon de résoudre notre crise écologique actuelle. »

Le braconnage a considérablement augmenté au Botswana ces dernières années. On estime que le nombre de carcasses dans le nord du pays a grimpé de 593 % entre 2014 et 2018. Selon Elephants Without Borders (EWB), qui opère au Botswana, des indices clairs (d’après les enquêtes de 2018) indiquent une augmentation du braconnage de l’ivoire dans la zone nord du Botswana.

Une photo choquante montre un éléphant mutilé dont les défenses et la trompe ont été coupées par des braconniers

La puissante photographie de Sullivan a maintenant été sélectionnée pour le célèbre Andrei Stenin International Press Photo Contest. Les résultats devraient être annoncés en septembre 2019. Vous pouvez voter pour cette photo déchirante ici.