Une étude réalisée par Plan International UK a montré que 15 % des filles avaient du mal à acheter des produits hygiéniques au Royaume-Uni. En outre, l’étude a révélé que près de la moitié des filles âgées de 14 à 21 ans au Royaume-Uni sont gênées par leurs règles.

Cette recherche a démontré que la pauvreté et la stigmatisation sont de véritables problèmes qui doivent être résolus. C’est exactement ce que fait l’Écosse en présentant un projet de loi pour rendre les articles hygiéniques gratuits dans tout le pays, comme le rapporte BBC News.

L’Écosse vient d’approuver la première étape du projet de loi qui rendrait les produits hygiéniques entièrement gratuits

L’Écosse est sur le point de marquer l’histoire en devenant le premier pays à rendre les produits d’hygiène féminine gratuits

Le Period Products (Free Provision) (Scotland) Bill (projet de loi sur les produits hygiéniques gratuits d’Écosse), présenté par Monica Lennon, a déjà été voté pour la première fois. Si le projet de loi entre en vigueur, le gouvernement sera responsable de veiller à ce que les produits hygiéniques gratuits soient disponibles pour celles qui en ont besoin. Le projet de loi révolutionnaire devrait faire de l’Écosse le premier pays au monde à rendre les produits d’hygiène menstruelle gratuits.

L’Écosse est sur le point de marquer l’histoire en devenant le premier pays à rendre les produits d’hygiène féminine gratuits

En moyenne, les produits hygiéniques coûtent environ 8 £ (9,50 € ou 13,75 $CA) chaque mois, ce qui les rend inabordables pour celles qui vivent avec un revenu très faible.

L’Écosse est sur le point de marquer l’histoire en devenant le premier pays à rendre les produits d’hygiène féminine gratuits

« Ce ne sont pas des articles de luxe. Ils sont en effet essentiels et personne en Écosse ne devrait avoir à se passer de produits d’hygiène menstruelle », a déclaré la députée écossaise Monica Lennon.

L’Écosse est sur le point de marquer l’histoire en devenant le premier pays à rendre les produits d’hygiène féminine gratuits

Il y a deux ans, l’Écosse est devenue le premier pays au monde à proposer gratuitement des produits d’hygiène menstruelle dans les écoles, les lycées et les universités. Le gouvernement a accordé un financement de 5,2 millions de livres sterling à cette fin.

Certaines entreprises locales ont également rejoint la cause, de nombreux pubs et restaurateurs fournissant gratuitement des produits hygiéniques.

L’Écosse est sur le point de marquer l’histoire en devenant le premier pays à rendre les produits d’hygiène féminine gratuits

Plusieurs pays dans le monde luttent contre la pauvreté et le coût associé aux produits d’hygiène menstruelle en rendant les articles hygiéniques exonérés d’impôt. Cela comprend une douzaine d’États aux États-Unis et des pays tels que la Colombie, le Kenya, la Malaisie, le Canada, l’Australie, l’Inde, l’Ouganda, le Nicaragua, la Jamaïque, le Nigéria, le Liban et Trinité-et-Tobago.

L’Écosse est sur le point de marquer l’histoire en devenant le premier pays à rendre les produits d’hygiène féminine gratuits

Le Royaume-Uni n’a pas été en mesure de supprimer une taxe de 5 % en raison des règles de l’Union européenne. Néanmoins, le gouvernement fait don de la « taxe sur les tampons » pour soutenir les organisations féminines et les associations caritatives.