Un ambassadeur ukrainien aux Nations unies a lu ce qu’il a dit être les derniers textos entre un soldat russe et sa mère avant que le combattant ne soit tué lors de l’invasion. Le diplomate Sergiy Kyslytsya a partagé et lu des captures d’écran des textos lors d’une session spéciale d’urgence de l’Assemblée générale des Nations unies. Après que la mère a demandé où se trouvait son fils, ce dernier lui a révélé qu’il n’était plus en formation, qu’il participait plutôt à l’invasion de l’Ukraine et qu’il avait peur, rapporte le Daily Mail.

« Pourquoi cela fait si longtemps que tu n’as pas répondu ? Es-tu vraiment en train de faire des exercices d’entraînement ? », demande la mère à son fils, ajoutant qu’elle avait l’intention de lui envoyer un colis. À cela, le soldat répond à sa mère, en russe, qu’il n’est plus en Crimée pour des exercices d’entraînement. Il dit que « la seule chose que je veux maintenant, c’est de me pendre ». Il poursuit en expliquant qu’il est en Ukraine, où il y a une « vraie guerre ».

« Maman, je ne suis plus en Crimée. Je ne participe pas à des séances d’entraînement », écrit le soldat, après que sa mère lui a demandé pourquoi cela faisait si longtemps qu’il n’avait pas répondu. « Maman, je suis en Ukraine. Il y a une vraie guerre qui fait rage ici. J’ai peur. Nous bombardons toutes les villes, en visant même les civils. On nous a dit qu’ils allaient nous accueillir. Ils tombent sous nos véhicules blindés, se jettent sous les roues et ne nous laissent pas passer. Ils nous traitent de fascistes. Maman, c’est si dur. »

Un ambassadeur ukrainien partage les derniers textos qu’un soldat russe a envoyés à sa mère avant de mourir
ONU

En lisant ces messages, l’ambassadeur d’Ukraine à l’ONU a demandé à l’assemblée de « visualiser l’ampleur de la tragédie » qui se déroule en Ukraine après l’invasion de la Russie le 24 février. « Imaginez à côté de vous, à côté de chaque plaque de nom de chaque pays dans cette assemblée générale, plus de 30 âmes de soldats russes tués déjà. Des centaines d’Ukrainiens tués. Des dizaines d’enfants tués. Et cela continue encore et encore », a-t-il souligné.

Un ambassadeur ukrainien partage les derniers textos qu’un soldat russe a envoyés à sa mère avant de mourir
ONU

Cette déclaration intervient alors que l’Ukraine et ses alliés ont demandé une enquête des Nations unies sur les éventuels crimes de guerre commis par la Russie lors de ses actions en Ukraine. Le Conseil des droits de l’homme des Nations unies a voté lundi pour accepter la demande de l’Ukraine de tenir un débat d’urgence jeudi sur l’invasion russe. Un projet de résolution ukrainien sera examiné lors du débat d’urgence.

L’assaut militaire russe contre l’Ukraine entre dans son sixième jour ce mardi. Kiev et d’autres villes sont assiégées par des bombardements et des combats de rue, mais la Russie a du mal à faire des percées significatives.