Un législateur canadien a présenté ses excuses après avoir été surpris en train d’uriner devant la caméra lors d’une réunion parlementaire virtuelle, quelques semaines seulement après être apparu nu lors d’un appel vidéo. William Amos a déclaré que l’incident s’était produit mercredi alors qu’il assistait virtuellement aux travaux de la Chambre des communes dans un lieu non public.

Amos est député fédéral de Pontiac, au Québec, pour le Parti libéral du Canada. « J’ai uriné sans me rendre compte que la caméra était allumée », a-t-il déclaré dans une déclaration publiée sur Twitter, ajoutant qu’il était « profondément embarrassé » par ses actions, selon La Presse. « Bien que accidentelle et non visible du public, mon action était tout à fait inappropriée, et je m’excuse sans réserve », a déclaré Amos.

Un député démissionne après avoir uriné « dans une tasse à café », nu, lors d’une réunion Zoom
Parlement du Canada

Il s’agit du deuxième embarras de l’homme politique devant la caméra en l’espace de quelques semaines. Le 14 avril, il a été aperçu en petite tenue lors d’un appel vidéo parlementaire. Une capture d’écran de l’appel a largement circulé en ligne.

Un député démissionne après avoir uriné « dans une tasse à café », nu, lors d’une réunion Zoom
Parlement du Canada

La whip du Bloc québécois, Claude DeBellefeuille, a souligné l’apparence d’Amos à l’époque. « Je pense qu’aujourd’hui on a battu un record puisque, lors de la période des questions orales, on a pu voir un député dans son plus simple habit, c’est-à-dire nu. Il faut peut-être rappeler aux députés, surtout masculins, que la cravate et le veston sont obligatoires, mais aussi le chemisier, le caleçon ou le pantalon », a déclaré Mme DeBellefeuille.

M. Amos s’est excusé à l’époque et a qualifié l’incident d’avril d’« erreur vraiment malheureuse » survenue alors qu’il se changeait en vêtements de travail après un jogging. L’incident de mercredi l’a poussé à aller plus loin. M. Amos est un législateur qui occupe également le poste de secrétaire parlementaire du ministre de l’Innovation, des Sciences et de l’Industrie.

« Je me retirerai temporairement de mon rôle de secrétaire parlementaire et de mes fonctions de comité afin d’obtenir le soutien approprié », a déclaré M. Amos. « Je continuerai de représenter mes commettants et je suis reconnaissant d’être leur voix au Parlement. J’apprécie profondément le soutien de mon personnel et l’amour de ma famille. »

Le politicien était auparavant avocat en droit de l’environnement et a été élu pour la première fois comme député du Pontiac en 2015.